JUDICIAIRE

La CEDH déboute Me Victor Hissel et confirme la détention illégale d’images à caractère pédopornographique

BELGA

En mai 2011, Victor Hissel, l’ancien conseil des familles de Julie et Mélissa, est condamné par la Cour d'appel de Liège à une peine de 10 mois de prison avec sursis de 5 ans pour des faits de détention illégale d'images à caractère pédopornographique. L'avocat, qui dénonce un acharnement contre sa personne, se pourvoit alors en cassation. En octobre de la même année, la Cour de cassation rejette sa demande. En février 2012, Victor Hissel porte alors l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). Ce 21 septembre 2021, elle déboute l’avocat et donne raison à l’Etat belge. Elle confirme la détention illégale d’images pédopornographiques.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.