FOOTBALL

Ballon d’or : mais non ? Messi !

L’attaquant uruguayen de l’Atletico Madrid, Luis Suarez (à droite) remet le trophée du Ballon d’Or à l’attaquant argentin du PSG, Lionel Messi. AFP

Beaucoup auraient sans doute aimé une surprise, que ça change un peu, mais il n’en fut rien. Ce lundi soir, à Paris, le Trophée du Meilleur Joueur de l’année est donc revenu, une nouvelle fois, à Lionel Messi. Pourtant, nombre d’observateurs du ballon rond semblaient s’accorder pour désigner Robert Lewandowski comme potentiel gagnant de la récompense suprême individuelle pour un footballeur professionnel. 

Victoire méritée ?

 Personne n’ira à l’encontre de cette affirmation, Lionel Messi est un des plus grands joueurs de l’histoire mais est-il réellement le meilleur de l’année 2021 ? La question mérite d’être posée. Vu le faible nombre de points qui séparent l’Argentin de son dauphin, 33 pour être précis, elle a sans doute traversé l’esprit de beaucoup de votants. Tout portait à croire que les astres étaient enfin alignés pour le Polonais qui était déjà le grand favori de l’édition 2020, malheureusement annulée pour cause de pandémie. Avec un total de 64 buts en 54 matches depuis de l’année 2021 contre « seulement » 41 pour le petit Argentin, Lewandowski semblait sur une voie royale pour remporter cette édition.

Equipe nationale déterminante

 Lionel Messi a vécu une année sportivement compliquée en club en passant, faut-il encore le rappeler, du FC Barcelone de sa jeunesse aux pétrodollars qataris du PSG. En championnat, ce ne fut donc pas un millésime exceptionnel. D’autant que, pendant ce temps, le Munichois remportait le titre en Bundesliga et une Ligue des Champions… face au PSG.

Comme dirait Maxime Leforestier, « on ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille » et la nationalité des deux grands prétendants aura été un élément déterminant dans la victoire du membre de l’Albiceleste. Là où la Pologne n’a fini qu’à une modeste quatrième et dernière place de son groupe à l’Euro, avec un seul petit point malgré 3 buts de Lewandowski.

L’Argentine a magistralement gagné la Copa America en s’imposant 1-0 en finale face au Brésil. Une première depuis 1993. Un fabuleux parcours durant lequel Lionel MESSI aura marqué 4 buts et délivré 5 passes décisives, faisant de lui le meilleur joueur de cette dernière édition. Voilà ce qui a sans doute fait la différence au moment de voter.

Une victoire finale dans un grand tournoi international avec les Diables Rouges est l’élément manquant encore à Kevin de BRUYNE et à Romelu Lukaku pour terminer à des meilleures places que respectivement 8ème et 12ème du palmarès.

La Pulga a désormais sept Ballons d’Or à son actif, un record absolu.

Reste à espérer qu’un jour, les neuf argentés de l’Atomium puissent admirer, sur la pelouse du Stade Roi Baudouin, le Diable qui aura gagné son premier.

Mais ça, c’est une autre histoire… belge !

Frédéric Volon