GEEK

Les arnaques liées aux cryptomonnaies augmentent : modus operandi des escrocs

Un rapport publié le 20 avril dernier, Marielle Cohen-Branche, médiateur de l’Autorité des marchés financiers (AMF) français a été marqué par une explosion des arnaques à la cryptomonnaie. Une augmentation du nombre de crimes liée à la monnaie virtuelle que repère également le rapport 2022 des « crypto -crimes » de Chainanalysis, entreprises d’analyse de l’environnement crypto. Le bureau d’analyse explique ainsi que la criminalité liée aux crypto-monnaies a atteint un nouveau record historique en 2021, avec des « portefeuilles numériques » illicites recevant 14 milliards de dollars au cours de l’année, contre 7,8 milliards de dollars en 2020. Un constat partagé avec Europol. En Belgique, l’inspection économique du SPF économie avait reçu 1 923 signalements pour des fraudes à la cryptomonnaie en 2020, année du dernier rapport.

Récupérer des informations

Selon Europol, la fraude est l’infraction la plus fréquemment identifiée pour l’utilisation illégale des cryptomonnaies. La moitié des transactions de cryptomonnaies liées à la criminalité concernait des activités de fraudes en 2021. Europol ajoute dans son document « Cryptocurrencies : tracing the evolution of criminal finances », que des systèmes de fraudes aux investissements en cryptomonnaies ont été identifiés à travers toute l’Europe : les fraudeurs créent des sites web consacrés aux investissements en cryptomonnaies ou font de la publicité pour des investissements lucratifs et encouragent les investisseurs à créer des comptes sur des plateformes de négociation en ligne.

L'augmentation de valeur promise aux investisseurs n'est qu'une illusion

Sinon, des opérateurs de centres d'appel proposent aussi des opportunités nécessitant de petits investissements initiaux qui se soldent par des bénéfices élevés. Les victimes ont l'impression de pouvoir suivre leurs investissements grâce à une plateforme de suivi en ligne. Cependant, l'ensemble du processus est une tromperie. Les courtiers tentent d'obtenir des informations sur les victimes en utilisant des techniques d'ingénierie sociale, tout en gagnant leur confiance avec des activités de trading simulées.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.