TRANSPORT FERROVIAIRE

La SNCB veut investir plus de 7 milliards d’euros sur 2022-2032

La SNCB veut réduire les effectifs de 7% et augmenter la productivité. Crédit: Lieven Van Assche

Le nouveau contrat de service public de la SNCB couvre la période 2022-2032 et prévoit un investissement de 7,7 milliards d’euros sur 10 ans dont 3,5 milliards dans le matériel roulant et 1,5 milliard dans l’accueil des voyageurs. Le plan d’entreprise intègre une augmentation des recettes de 500 millions à l’horizon 2032 et une réduction des effectifs de 7%. Mais il s’éloigne de la vision 2040 du ministre de tutelle, Georges Gilkinet (Ecolo), et propose une évolution de l’offre liée à la demande de transport par train. Il prévoit notamment deux trains par heure et par sens en semaine, là où le ministre écologiste souhaite un train toutes les 15 minutes. Reste à savoir si le réseau ferroviaire exploité par Infrabel pourra supporter les ambitions de croissance du ministre Gilkinet. Le nouveau contrat de service public de la SNCB sera discuté au conseil d’administration de ce vendredi 13 mai et selon nos informations, les discussions seront vives. Quid des demandes des Régions ?

Attendu depuis plusieurs mois, le nouveau contrat de service de la SNCB est sur le point d’entrer en gare. Il est à l’ordre du jour du conseil d’administration de ce vendredi 13 avril et selon des sources proches du dossier, les discussions devraient être vives. En attendant, les éléments dont nous avons connaissance révèlent les ambitions de l’entreprise ferroviaire pilotée par Sophie Dutordoir. Le nouveau contrat de service public qu’elle a élaboré avec ses équipes couvre la période 2022-2032, soit 10 ans durant lesquels la SNCB prévoit d’investir une enveloppe de 7,7 milliards d’euros. La répartition des investissements prévoit 3,5 milliards d’euros pour l’achat de nouveaux trains et 1,5 milliard pour l’amélioration de l’accueil des voyageurs. L’entreprise va consacrer 1,2 milliard pour les ateliers et 400 millions pour renforcer sa digitalisation.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.