DEVELOPPEMENT DURABLE

Le nouveau président de la COP15 sur la désertification déjà soupçonné de trafic de bois

AFP

La Conférence des parties (COP15) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification se tient jusqu’au 20 mai à Abidjan. La désertification touche près de 12 millions d’hectares de terres chaque année et affecte 40% de la population mondiale. Nommé, la semaine dernière, président de cette COP15, Alain Richard Donwahi est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de trafic de bois précieux en Côte d’Ivoire.

La Conférence des Parties (COP) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification a lieu tous les deux ans, en parallèle de celles sur les changements climatiques et la diversité biologique. Retardée d’un an en raison de la pandémie, la COP15 contre la désertification s’est ouverte le 9 mai à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence des 196 pays membres de la Convention.

Aujourd’hui, près de la moitié de la population mondiale est affectée par la dégradation des terres, en particulier les populations les plus pauvres. Ce phénomène menace, par ailleurs, environ la moitié du PIB mondial, soit 44 000 milliards de dollars.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.