SECURITE ROUTIERE

Des bornes ethylotests interactives seront installées dans les lieux de fête

Ce premier semestre 2022  a ont été particulièrement meurtriers sur les routes wallonnes et l’alcool au volant a largement contribué à ce triste bilan. Par rapport à la même période en 2021, le pourcentage de conducteurs sous l’influence d’alcool impliqués dans des accidents est passé de 9 à 13%. Afin de sensibiliser les conducteurs wallons aux risques de l’alcool au volant, la Ministre wallonne de la Sécurité routière, Valérie De Bue, et l’AWSR proposent une solution concrète : l’installation de bornes éthylotests interactives dans les lieux de fête.

Des bornes mobiles pour couvrir la région

Plutôt que d’opter pour des boissons 0% pendant leur soirée, les conducteurs ont tendance à limiter leur consommation d’alcool en arrêtant de boire un petit temps avant de prendre le volant. Or, évaluer soi-même son taux d’alcool et donc, le temps nécessaire à son élimination, est pratiquement impossible. L’alcoolémie dépend de la quantité d’alcool consommée mais également d’un grand nombre d’autres facteurs (genre, métabolisme, le fait d’avoir pris un repas ou pas, l’état émotionnel, etc.) qui sont propres à chaque personne.

Les bornes éthylotests indiqueront à chaque utilisateur si son taux d’alcool est inférieur ou supérieur à la limite légale

Selon Martin De Duve, Alcoologue, « Après un ou deux verres d’alcool, le risque d’avoir atteint la limite légale est déjà bien présent. Dès le premier verre, on a d’ailleurs une modification de la perception de notre environnement qui peut avoir un impact sur la conduite. »

Concernant les solutions pour éliminer les effets de l’alcool, l’expert confirme qu’il n’en existe pas « Seul le temps dégrise… 90% de l’alcool est éliminé par le foie. Tous les autres stratagèmes sont inutiles. Faire un jogging, prendre un café ou encore avaler une boîte de bonbons à la menthe… Tout cela n’aura aucune influence sur votre taux d’alcool. »

Des bornes éthylotests dans toute la Wallonie

Afin de permettre aux conducteurs wallons de mesurer leur alcoolémie et d’adopter une attitude responsable, la Ministre wallonne de la Sécurité routière, Valérie De Bue, et l’AWSR proposent une solution concrète : des bornes éthylotests dans les lieux de fête.
La mise à disposition de ces bornes en libre-service poursuit un double objectif : permettre aux fêtards de se rendre compte, combien il peut s’avérer dangereux de boire, ce qui peut paraître peu d’alcool, quand on doit encore conduire et les amener à faire le bon choix en s’arrêtant à temps avant de reprendre le volant.

Concrètement, les bornes éthylotests indiqueront à chaque utilisateur si son taux d’alcool est inférieur ou supérieur à la limite légale. Les bornes sélectionnées pour la mise en œuvre du projet-pilote ont été conçues par la société belge Fline. Il s’agit d’un dispositif moderne et interactif qui permet également de donner une indication du temps d’élimination de l’alcool sur base du taux détecté et de sensibiliser les utilisateurs à l’importance d’un retour en sécurité.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.