SOCIETE

Unia a ouvert un nombre record de dossiers de discrimination en 2021

L’an dernier, Unia, l’institution publique indépendante luttant contre la discrimination en Belgique a ouvert un nombre record de dossiers. En 2021, le cap des 10 000 signalements a été franchi. Sur cette base, Unia ouvrait 2 379 dossiers individuels concernant des situations de discrimination, de discours ou d’actes de haine soit un triste chiffre record. En outre, en constante augmentation, Les dossiers « logement » représentent 45,8% des dossiers ouverts en biens et services. « Derrière ces dossiers, ce sont surtout 2 379 personnes qui se sont senties discriminées et pour lesquelles Unia retrousse ses manches pour trouver des solutions », explique Patrick Charlier, directeur d’Unia, à l’occasion de la sortie du rapport annuel de l’institution.

La pandémie de Covid-19 a bien entendu impacté ces chiffres, avec 320 dossiers. Le CST et la campagne de vaccination ont entraîné des discriminations dans l’accès aux droits fondamentaux, notamment les soins de santé et l’aide aux personnes. Unia les a identifiées dans plusieurs publications et a fourni des cadres pour de meilleures garanties de respect de ces droits en temps de crise, et ce dans divers secteurs.

En hausse de 23,5% par rapport à la moyenne des 5 dernières années, l’accès aux biens et services (logements, soins de santé, commerces…) constitue le domaine pour lequel Unia a été le plus sollicité en 2021, avec un total de 698 dossiers ouverts. Il est talonné par les discriminations sur le marché du travail, avec 603 dossiers ouverts. Mais tous les secteurs de la société sont concernés. Unia donne un état des lieux complet des discriminations en Belgique dans son rapport.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.