ENERGIE

Energie/Le Roeulx : la commune refuse un projet de batteries de stockage de plus de 50 millions d’euros

Image illustrative d'un parc de batteries de stockage d'électricité. D.R.

Les autorités communales de Roeulx ont opposé une fin de non-recevoir au projet de construction d’une unité de stockage d’électricité de 50 mégawatts dans un zoning industriel à Ville-sur-Haine. Porté par le producteur d’électricité verte, Eneco Wing Belgium, il représente un investissement de 50 à 80 millions d’euros et, d’après l’entreprise, est un élément indispensable dans la transition énergétique vantée par les décideurs politiques. Les dirigeants d'Eneco avouent leur incompréhension face aux raisons invoquées pour leur refuser le permis, alors que les fonctionnaires délégué et technique ont validé leur projet de batteries. Les autorités communales reprochent au projet d’avoir un lien avec la Boucle du Hainaut, ce qui ne serait pas le cas, d’être trop proche des habitations (alors que le projet respecte les prescrits légaux) et comporterait un risque d’incendie (ici aussi la réglementation est respectée).

Mauvaise surprise pour les dirigeants d’Eneco Wind Belgium qui attendaient avec impatience le feu vert de la commune du Roeulx pour démarrer les travaux de construction d’une unité de stockage d’électricité dans un zoning industriel à Ville-sur-Haine. En effet, le Collège échevinal, a pris le 25 juillet, une décision de refus du permis unique de classe 2 concernant la construction et l’exploitation de l’installation projetée. « On était certain d’obtenir ce permis vu les décisions positives des fonctionnaires délégué et technique et le fait que notre projet respectent toutes les législations en matière d’aménagement du territoire, du bruit et d’incendie. Tous les avis étaient favorables », a commenté ce vendredi 29 juillet, avec amertume, Miguel de Schaetzen, CEO Eneco Wind Belgium.

On était certain d’obtenir ce permis vu les décisions positives des fonctionnaires délégué et technique et le fait que notre projet respectent toutes les législations requises.

Des raisons (injustifiées ?) pour refuser la demande de permis

Pour justifier son refus, la Commune du Roeulx, invoque trois éléments, notamment un lien supposé avec le tracé de la Boucle du Hainaut, une ligne électrique de 380.000 volts de plus de 80 km entre les postes d’Avelgem et de Courcelles visant, entre autres, à augmenter la capacité d’accueil de la production électrique renouvelable et garantir l’approvisionnement électrique des populations concernées. Mais la Boucle du Hainaut est l’objet d’une intense polémique. Or, soutient Eneco, il n’y a pas de lien entre ses batteries de stockage de 50 mégawatts (elles seront construites à côté d’un poste de transformateur d’Elia) et la Boucle du Hainaut, « mais nos demandes de rendez-vous pour l’expliquer aux autorités communales ont trouvé portes closes ».

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.