CONSOMMATION

Lourdes restructurations en vue pour les magasins Makro

Une vue du magasin Makro à Gand, proposant des biens de consommation en gros. BELGA

Lors d’une dernière réunion d’avant les vacances avec les syndicats, la direction n’a levé aucun voile sur ses réelles intentions concernant l’avenir de Makro et de Metro en Belgique. Mais les syndicats s’attendent à des mouvements à la rentrée. Ils redoutent, à tout le moins, de sérieuses réductions des effectifs, voire une disparition des six magasins Makro en Belgique. Ils reconnaissent que le nouveau propriétaire de l’enseigne Makro, Bronze Properties, ne peut pas continuer à accepter la perte de 100.000 euros par mois pour les magasins Makro sans réagir. Les six magasins Makro dont deux en Wallonie (Lodelinsart, Alleur) et quatre en Flandre représentent environ 2.000 travailleurs.

De lourdes inquiétudes planent sur l’avenir de l’enseigne Makro en Belgique, dont l’annonce de la reprise par Bronze Properties (et la société de restructuration GA Europe) a été faite en juin dernier. Le personnel est dans l’expectative. Mais selon nos informations, de lourdes restructurations sont attendues à la rentrée en septembre. « Des rumeurs alarmantes sur l’avenir de Makro circulent actuellement, mais la direction n’a rien confirmé pour l’instant. C’est la période des vacances aussi, mais on se doute qu’il y a des annonces qui vont être faites à la rentrée. Les repreneurs de Makro ne vont pas accepter que les magasins Makro continuent à perdre 100.000 euros par mois sans réagir », nous a confié un responsable syndical.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.