FRANCE

France : en pleine crise existentielle, le parti LR cherche un président, désespérément…

Le sénateur Bruni Retailleau (lunettes). AFP

D’une formule cinglante, un observateur de la chose publique en France est catégorique : « Le parti Les Républicains (LR) est en pleine crise existentielle ». Et d’ajouter : « La question ne se pose même plus ; aujourd’hui, il n’y a pas de pilote dans l’avion LR. D’ailleurs, on ne peut même plus parler d’avion pour ce parti de la droite… ». Deux poids lourds du parti briguent la présidence, mais la tendance est en faveur d’Eric Ciotti. Surprenant finaliste de la primaire LR en décembre 2021, il ne cesse de marteler des convictions fortes sur des sujets aussi sensibles que la sécurité et l’immigration.

Christian Jacob, président de LR depuis le 13 octobre 2019, a quitté son poste le 1er juillet dernier et la politique. Pour raisons personnelles, explique-t-il. En coulisses, il se dit qu’il a été poussé vers la sortie par quelques poids lourds (dont l’inévitable Nicolas Sarkozy) de l’ancien parti de Jacques Chirac après la déroute, en avril dernier, à la présidentielle (moins de 5% des voix au premier tour pour Valérie Pécresse) et, en juin, aux législatives (60 députés, soit quarante de moins par rapport à la législature 2017-2022). Et maintenant, en cette rentrée, c’est le début des grandes manœuvres pour un parti qui cherche un président, désespérément…

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.