POLITIQUE

Sous la baguette de Meloni, l’Italie vire à droite toute

AFP

« L’Italie nous a choisis et nous ne la trahirons pas », tels les premiers mots de Giorgia Meloni, chef de file du mouvement Fratelli d’Italia (FdI) arrivé en tête  des législatives italiennes ce dimanche soir. Malgré une abstention importante et une participation de 63,91  % (le chiffre le plus bas jamais enregistré pour des législatives), cette nuit, l’Italie a viré à droite comme les sondages le préconisaient. La coalition de centre-droite l’a emporté tant à la Chambre qu’au Sénat, avec Fratelli D'Italia comme premier parti loin devant ses partenaires de la Liga de Salvini et de Forza Italia de Berlusconi. Une victoire d’ores et déjà qualifiée d’historique par le directeur du premier quotidien italien La Stampa, Massimo Giannini : « Pour la première fois un parti post-fasciste dirigera le gouvernement en Italie ». Sur la scène internationale, Eduardo Bolsonaro, fils du président du Brésil a d'ores et déjà félicité Giorgia Meloni.

Après la Suède, l’Italie vire à la droite de la droite

Arrivée dans la nuit sous une standing ovation de son comité électoral à son QG de parti installé à l'hôtel Parco dei Principi de Rome, à deux pas de la Villa Borghese, la dirigeante Giorgia Meloni a été applaudie par les chefs de parti positionnés aux premiers rangs de la salle aménagée à l'intérieur du prestigieux hôtel. Commentant les premiers résultats, entourée de drapeaux, Giorgia Meloni a lancé : « Vous savez mieux que moi que les résultats ne sont pas encore définitifs mais il me semble que d’après ce qui ressort des premiers résultats, nous pouvons dire que les Italiens lors de ces élections politiques ont reçu une indication claire, et l'indication claire est pour un gouvernement de centre-droit dirigé par le FDI ».

Sourire aux lèvres, et au terme d’un discours émouvant, Giorgia Meloni a conclu ses remerciements en citant St François, une façon d’annoncer la couleur : « Tu commences à faire le nécessaire, puis le possible et à la fin tu te redécouvriras en faisant l'impossible » et d’ajouter « C’est ce que nous avons fait. »

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.