SOCIETE

Les catholiques désormais majoritaires en Irlande du Nord


Selon les résultats du dernier recensement réalisé par l’Agence de statistiques et de recherches d’Irlande du Nord, la Nisra, publiés le 22 septembre dernier, les catholiques sont désormais les plus nombreux, avec 42,3% de Nord-irlandais qui se disent catholiques, contre 37,3% de protestants. Un tournant historique, pour cette nation du Royaume-Uni marquée par des conflits interreligieux.

C’est un tournant historique qui survient un siècle après la création de  cette nation en 1921, qui avait pour objectif de maintenir une majorité unioniste pro-britannique et majoritairement protestante, face à la République d’Irlande à majorité catholique. Jusqu’à la fin des années 1990, le pays l’île fut affectée par un conflit interreligieux ayant opposé, une minorité catholique à une majorité protestante.

L-Post a besoin de vous !

Après 18 mois d’existence sur fonds propres et grâce à nos abonnés, L-Post et son équipe ont besoin de vous pour poursuivre l’aventure et continuer à vous informer en toute indépendance et sans pression.
La recherche de l’information qui dérange et sa publication ont un coût. Nous ne dépendons d’aucun grand de presse et ne bénéficions d’aucune aide à la presse réservée aux médias traditionnels. Notre conviction : le journaliste a le devoir d’enquêter et le courage de révéler tout ce qui est d’intérêt public. Si vous voulez que ce journalisme qui vous informe avec rigueur et en profondeur existe, soutenez notre campagne de Crowdfunding via ce lien.

Un siècle plus tard, la tendance a changé. Il ressort des résultats récents de la Nisra, l’Agence de statistiques et de recherches d’Irlande du Nord relatif au recensement de la population, désormais 42,3% de la population Nord-Irlandaise se déclare de confession catholique, contre 37,3% de protestants ou d’autres confessions chrétiennes.

Révolution silencieuse

L’étude témoigne d’un « changement historique en cours sur l’île», selon les mots de Michelle O’Neill, dirigeante du Sinn Fein, devenue en mai dernier le premier parti représenté au parlement provincial.

capture d’écran.

Il y a dix ans encore, 48% de la population se considéraient comme protestants, et 45% de confession catholiques. La situation avait alors déjà évolué par rapport au recensement effectué en 2001. A l’époque, la communauté protestante d’Irlande du Nord était encore  plus nombreuse avec 53% contre 44% de catholiques. La natalité serait l’une des raisons de cette inversion.
En effet, en Irlande, les démographes prédisent depuis longtemps que les catholiques, plus jeunes et dont le taux de natalité est plus élevé, pourraient représenter, à terme, une majorité d’électeurs en Irlande du Nord en une génération.

Pour rappel, les tensions religieuses en Irlande du Nord remontent au XVIIème siècle, quand des colons protestants originaires d’Écosse et d’Angleterre se sont installés dans le nord-est de l’île irlandaise afin d’y renforcer l’autorité de la Couronne britannique.