ASSURANCES/NETHYS

Nethys : l’assureur Intégrale vaudrait aujourd’hui plus de 400 millions d’euros

Une image d'Intégrale qui appartient désormais au passé. Photo L-Post/ Philippe BOURGUET

Les dirigeants de Nethys, aidés par les administrateurs provisoires de la Banque nationale, auraient-ils vendu l’assureur Intégrale 8 mois plus tôt ? La question taraude les esprits, car aujourd’hui, en raison des taux d’intérêt qui augmentent et de l’inflation, les actifs de l’ancienne filiale de Nethys représentent aujourd’hui une valorisation de plus de 400 millions d’euros. Or en décembre dernier, le portefeuille et les actifs sous-jacents d’Intégrale ont été cédés à Monument Assurance Belgium (MAB), une filiale du groupe d’assurance et de réassurance, Monument Re pour pas grand-chose. Une assemblée générale ordinaire des actionnaires est programmée ce mardi 4 octobre à 9h pour voter la décharge aux anciens administrateurs et pour approuver les comptes clôturés au 17 décembre 2021. La question est de savoir aussi si le liquidateur, Me Nicholas Ouchinsky, a réussi à obtenir la désignation du collège d’experts (un actuaire et un réviseur d’entreprises) pour analyser les conditions de la cession à Monument Re. La cession d’Intégrale Luxembourg n’est pas encore bouclée. Quid des procédures judiciaires ?

Le dossier de la cession de l’assureur liégeois, Intégrale, reviendra dans l’actualité ce mardi 4 octobre en raison de l’assemblée générale ordinaire des actionnaires avec à l’ordre du jour, notamment la décharge aux anciens administrateurs (ceux qui étaient aux commandes avant l’arrivée des administrateurs provisoires nommés par la BNB en février 2021) et l’approbation des comptes clôturés au 17 décembre 2021. Contacté par nos soins, le cabinet de conseil Deminor, qui représente des obligataires n’est pas favorable à la décharge aux anciens administrateurs.

D’après les comptes, l’assureur liégeois, aujourd’hui en liquidation, a enregistré un bénéfice de l’exercice 2021 de près de 3,4 millions d’euros, mais en raison des exercices déficitaires précédents, la société d’assurance affiche une perte reportée d’environ 484 millions d’euros.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.