TRANSPORT AERIEN / NUISSANCES SONORES

Bruit des avions : 12 associations veulent plafonner les opérations de Brussels Airport à 220.000 vols par an

Dans la perspective de l’extinction du permis d’environnement de Brussels Airport qui arrive à échéance en juillet 2024, douze associations de riverains posent des conditions pour éviter tout développement démesuré de l’aéroport national. Elles demandent notamment de plafonner les opérations à 220.000 vols d’avions par an et à 74 vols par heure durant les heures de pointe (10h-12h et 18h-21h). Elles souhaitent aussi une suppression progressive des vols de nuit d’ici 2024. Les riverains revendiquent aussi l’instauration d’une zone de basses émissions pour le survol de Bruxelles, à l’instar du dispositif mis en place au sol dans des grandes villes (Anvers, Bruxelles, Gand).

Le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo) a beau affirmer que, selon lui, les associations de riverains ne s’entendent pas, mais force est de constater qu’il n’en est rien. Après la lettre commune signée par 14 associations en mars 2017 et qu’il fait semblant d’ignorer, voici une nouvelle initiative commune de 12 associations qui sera prochainement étendue aux comités bruxellois pour porter des revendications visant à encadrer le développement de Brussels Airport. L’action est baptisée : « Nous n’en dormons plus ».

La nouvelle action est portée par Bond Beter Leefmilieu, l’organisation faîtière pour les associations flamandes de l’environnement et de la nature. Au programme, des affiches, des flyers bilingues, une pétition, une campagne nationale d’information. L’objectif des organisateurs est d’influencer le contenu du nouveau permis d’environnement décennal qui devrait être octroyé à Brussels Airport en 2024. L’actuel permis arrive à échéance le 8 juillet 2024.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.