INVASION DE L'UKRAINE

Missiles sur la Pologne : « Le président ukrainien a perdu sa crédibilité devant les pays de l’Otan »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est vu sur un écran géant alors qu'il prononce un discours lors de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN qui s'est tenue à Madrid le 21 novembre 2022. AFP

D’après Tanguy Struye de Swielande, les déclarations du président ukrainien après les deux missiles tombés dans le village polonais de Przewodow ont été problématiques. Professeur au Département des sciences politiques et sociales et à l’Institut de Sciences politiques Louvain-Europe de l’Université catholique de Louvain (UCL), il ne croit pas (encore) à une révolution de palais pour renverser le président russe, Vladimir Poutine. Il estime qu’il faut se méfier des déclarations de la Chine et de l’Inde laissant croire que ces deux pays prennent leurs distances vis-à-vis de la Russie. Car, dit-il, « Pékin a besoin de la Russie par rapport à ses objectifs systémiques à long terme, qui consistent à affaiblir les démocraties occidentales » et dans le chef de l’Inde, il s’agit d’une attitude opportuniste visant à protéger son intérêt national.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.