UNION EUROPEENNE

Egalité des genres dans les conseils d’administration: “10 ans pour convaincre les Etats les plus archaïques”

La directive relative à la présence des femmes dans les conseils d’administration, baptisée « Women on Boards », a été adoptée mardi, dix ans après la première présentation de la proposition de texte. Cette directive vise à mettre en place des procédures de recrutement transparentes au sein des entreprises, pour que d’ici juillet 2026, toutes les grandes entreprises cotées en bourse dans l’UE prennent des mesures pour augmenter la présence des femmes à leur tête ; plus précisément,  au moins 40% des postes d’administrateurs non exécutifs ou 33% de tous les postes d’administrateurs devront donc d’ici l’été 2026, être occupés par le sexe encore sous-représenté aujourd’hui.

« Enfin! Il aura fallu 10 ans pour convaincre les États membres les plus archaïques d’augmenter la présence des femmes dans les conseils d'entreprise », s’est exclamé l’eurodéputé francophone Marc Tarabella ce mardi midi, à l'heure d'un vote quasi unanime. « La mise en place d’une législation, appelée « women on boards », était une évidence. Et si aujourd’hui, nous en faisons un texte de loi, c’est parce que, hélas, l'égalité entre les hommes et les femmes ne se met pas en place naturellement, certains mêmes continuent de la remettre en question ».

En 2022, le poste de PDG est occupé par une femme dans moins d’une des plus grandes entreprises cotées en bourse sur dix dans les États de l’Union

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.