MEDIAS

(Info L-Post) Le groupe IPM impose un plan d’économies à La Libre et la DH

BELGA

Après l’annonce d’un plan d’économies d’un million d’euros aux Editions de l’Avenir, le groupe de presse, IPM, en impose un autre à deux autres « business unit » : La Libre Belgique (La Libre) et la Dernière Heure (la DH). Les deux quotidiens seront imprimés sur les rotatives du concurrent Rossel (Nivelles) supprimant ainsi les activités de nuit à la « Petite Ile » à Anderlecht (en région bruxelloise). Pas de perte d’emploi dans les deux rédactions, mais elles feront de moins en moins appel aux journalistes pigistes ou freelance. Pour rappel, c’est également chez Rossel (Rossel Printing Company) que sont imprimés les journaux des Editions de l’Avenir depuis près de 3 ans.

L’assemblée générale du personnel salarié du groupe de presse, IPM, a approuvé jeudi 24 novembre à 76 % le plan d’économies mis sur la table dans les rédactions de La Libre et la DH, c'est ce que nous a indiqué discrètement un vent favorable. C'est décidé, à partir d'avril 2023, les exemplaires des deux journaux seront imprimés sur les rotatives du concurrent, Rossel. C’est en fait la filiale Rossel Printing Company à Nivelles (Brabant wallon) qui imprimera les exemplaires des deux journaux du groupe de la famille Le Hodey. Pour rappel, c’est aussi à Nivelles chez Rossel que sont imprimés les exemplaires des Editions de l’Avenir (EDA) depuis près de 3 ans, bien avant le rachat de l’ancienne filiale de Nethys par IPM.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.