MOBILITE

La crise énergétique fait grimper l’usage des trottinettes et des vélos électriques

Dott, l'opérateur européen de micromobilité responsable, fait état d’un changement d’habitudes de la part de ses usagers, la crise énergétique ayant un impact sur les décisions des gens en matière de déplacement. Plus d'un tiers de ses usagers (36%) et près de la moitié (49%) des plus de 55 ans utilisent davantage les trottinettes et e-bikes partagés en raison de la crise énergétique.

La crise favorable à la micromobilité partagée

L’augmentation de l’usage d’une trottinette ou d’un vélo électrique est due à la réduction de l’utilisation de la voiture. Plus des deux tiers (69 %) des personnes qui se déplaçaient auparavant en voiture, en covoiturage ou en taxi ont réduit leur utilisation de ces méthodes très énergivores. C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par Dott auprès de 1 402 utilisateurs en Europe, en Belgique, en France, en Italie, en Suède et au Royaume-Uni.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.