FOOT ET DIPLOMATIE

CAN : Le petit-fils de Nelson Mandela provoque une querelle politique dans le football africain

Les supporters prennent place avant un match de football dans le nouveau stade Nelson Mandela, dans la banlieue de Baraki, à Alger. AFP

L’instance dirigeante du football africain, la Confédération africaine de football (CAF), a ouvert une enquête sur les propos politiques tenus par le petit-fils de Nelson Mandela lors de la cérémonie d’ouverture du Championnat d’Afrique des nations (CAN) en Algérie. Dans un communiqué, la Caf a déclaré qu’elle « évaluerait si les règles étaient respectées ». Quant à la Fédération marocaine de football (FMRF), elle a adressé à la CAF une protestation après les propos tenus lors de la cérémonie d’ouverture du CAN, vendredi 13 janvier, où Zwelivelile Mandela était l’invité du comité d’organisation local. La Coupe des Nations de la Confédération africaine de football en 2025 se tiendra en Afrique, mais le pays hôte n’est pas encore choisi. Le forfait de l’équipe marocaine de foot (les Lions de l’Atlas) au championnat d’Afrique des nations (CHAN) a mis en lumière un bras de fer diplomatique entre le Maroc et l’Algérie, qui a des racines dans la question du Sahara occidental et l’organisation de la CAN-2025. Le Maroc, double champion en titre du CHAN, a renoncé à participer au tournoi à cause du refus des autorités algériennes d’autoriser un vol direct pour acheminer les joueurs marocains de Rabat à Constantine.

Depuis le 13 janvier a été lancée la 7ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en Algérie. Elle se tiendra jusqu’au 4 février, mais elle est marquée par l’absence des Lions de l’Atlas, l’équipe marocaine de foot. Et pour cause. Le Maroc, qui est le double champion en titre du CHAN, a renoncé à participer à ce tournoi de football africain en raison d’un manque d’autorisation des autorités algériennes pour un vol direct de Rabat à Constantine. Cet épisode est perçu comme comme une manœuvre de l’Algérie visant à saboter les chances de victoire du Maroc et pour dénoncer la prétention marocaine sur le Sahara occidental. Il a également été souligné que l’épisode  est un autre round dans les relations tendues entre les deux pays, avec des « appareils d’Etat inflexibles » qui pensent que chacun être dans son bon droit. Le Maroc et l’Algérie sont tous les deux candidats pour organiser cet événement. La CAF doit choisir entre les deux pays et il est encore trop tôt pour dire lequel sera retenu. Plus récemment Le président du Libéria, George Weah, a publié un communiqué sur le site officiel de la présidence pour démentir les rumeurs selon lesquelles il soutiendrait la candidature de l’Algérie pour l’organisation de la Coupe des Nations de la Confédération africaine de football (CAF) en 2025. Il a rappelé qu’il a déjà exprimé son soutien « total et entier »” en faveur de la candidature du Maroc. Il qualifie les informations diffusées par certains médias internationaux comme étant fausses et trompeuses.

L-Post a besoin de vous !

Après 18 mois d’existence sur fonds propres et grâce à nos abonnés, L-Post et son équipe ont besoin de vous pour poursuivre l’aventure et continuer à vous informer en toute indépendance et sans pression.
La recherche de l’information qui dérange et sa publication ont un coût. Nous ne dépendons d’aucun grand de presse et ne bénéficions d’aucune aide à la presse réservée aux médias traditionnels. Notre conviction : le journaliste a le devoir d’enquêter et le courage de révéler tout ce qui est d’intérêt public. Si vous voulez que ce journalisme qui vous informe avec rigueur et en profondeur existe, soutenez notre campagne de Crowdfunding via ce lien.

La dernière colonie d’Afrique, le Sahara occidental. Luttons pour libérer le Sahara occidental de l’oppression.

Une cérémonie très politique

La cérémonie et le match d’ouverture du tournoi, au cours duquel l’Algérie a battu la Libye 1 à 0, se sont déroulés au nouveau stade Nelson Mandela d’Alger. Dans une partie de son discours,  Zwelivelile Mandela a déclaré : « La dernière colonie d’Afrique, le Sahara occidental. Luttons pour libérer le Sahara occidental de l’oppression ». En effet dans une lettre de protestation vue par la BBC, la Fédération marocaine de football (FMRF) affirme que la déclaration sur le Sahara occidental n’avait aucun lien avec le tournoi ou le football en général et visait exclusivement le Royaume du Maroc.

La politisation du conflit du Sahara marocain (occidental) : foot ou politique ?

Le Sahara occidental est une zone peu peuplée située sur la côte nord-ouest de l’Afrique. Ancienne colonie espagnole, elle a été annexée par le Maroc en 1975. Depuis lors, il fait l’objet d’un différend territorial entre le Maroc et son peuple sahraoui indigène, l’Algérie soutenant la revendication d’indépendance des Sahraouis. Les relations entre le Maroc et l’Algérie sont devenues si tendues que les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en août 2021. Et la fracture entre les deux pays s’est retrouvée publiquement à la  CAN avec la décision du Maroc de ne pas défendre son titre après le refus du d’autoriser les Lions de l’Atlas à emprunter un vol direct pour relier Rabat et  Constantine à bord d’un avion de la Royal Air Maroc.

Ces déclarations politiques ne sont pas les déclarations de la Caf et ne reflètent pas les points de vue ou les opinions de la Caf en tant qu’organisation politiquement neutre.

En plus de ses commentaires sur le Sahara Occidental, M. Mandela a harangué foule de 40.000 personnes aux chants de « Libérer la Palestine ». « Ces déclarations politiques ne sont pas les déclarations de la Caf et ne reflètent pas les points de vue ou les opinions de la Caf en tant qu’organisation politiquement neutre », a déclaré l’instance dirigeante du football africain au début de son enquête.

Cinq pays en lice pour la CHAN de 2025

Il est vrai que cinq pays ont déposé leur candidature pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations 2025. Mais le pays hôte n’est pas encore choisi. Selon le magazine Jeune Afrique, la CAF pencherait pour un pays avec de sérieuses expériences en matière d’organisation de la CAN, ce qui laisse entrevoir que la CAN 2025 aurait lieu en Afrique du Nord, soit au Maroc ou en Algérie.

Le match entre les deux pays pour accueillir la compétition s’expliquerait par le fait que l’Algérie et le Maroc disposent de toutes les deux, d’infrastructures nécessaires pour accueillir une phase finale à 24 équipes. Il faut ajouter à cela, les conditions climatiques plutôt agréables, contrairement à celles de l’Afrique Subsaharienne. La décision finale sera prise par la CAF et il est encore trop tôt pour dire lequel des deux pays sera choisi pour organiser cet événement. Le comité exécutif de la Caf dirigé par Patrice Motsepe, se prononcera officiellement le 10 février. C’est à cette date qu’on connaîtra le nom du pays organisateur de la CAN en 2025. Celle avait été initialement attribuée à la Guinée, avant que la CAF ne change son fusil d’épaule parce que le pays n’était pas prêt.

Hamid CHRIET, éditorialiste L-Post