OPINION

Oser devenir chef(fe) d’entreprise !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nos jours, l’entreprenariat féminin est encore trop peu représenté alors que les chiffres démontrent une augmentation globale des entrepreneurs et ce, malgré la crise sanitaire que nous traversons. Le nombre de femmes reste insuffisamment développé dans la plupart des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Un réel défi à relever dans notre pays aussi, pour soutenir les femmes qui veulent se lancer comme indépendante. Voici dix conseils pour le devenir.

Il est vrai que les femmes sont de plus en plus nombreuses à relever le défi de l’entreprenariat et je suis heureuse d’avoir pu faire augmenter le nombre des indépendant.es en Belgique, il y a 10 ans maintenant. Des craintes, j’en ai eu, bien évidemment et le pas à faire du statut de salariée au statut d’indépendante est une étape difficile à franchir. En créant mon entreprise OmniVAT Consulting, j’étais remplie de doutes mais aujourd’hui, j’alimente toujours les statistiques des entrepreneuses, et je ne peux que m’en réjouir, pari gagné !

les femmes doivent redoubler d’efforts pour s’imposer à côté des hommes

Toutefois, l’entreprenariat ne s’improvise pas. La réflexion peut prendre beaucoup de temps avant de faire le pas dans l’entreprenariat car on ne se sent peut-être pas toujours capable ou prête à créer sa propre entreprise en tant que femme. Malgré les progrès, les femmes souffrent encore d’un déficit d’image dans le monde de l’entreprise. Commencer une nouvelle entreprise, que l’on soit homme ou femme, c’est un peu comme débarquer dans un pays lointain et inconnu, avec une nouvelle culture, un nouveau mode de vie ou encore, une autre langue. On est face à une incertitude infinie.

Jongler entre la femme, la mère et la bosseuse

Personnellement, l’idée de l’entreprenariat me poursuivait depuis quelques années et ce choix s’est imposé de lui-même, en ayant une expérience solide dans mon domaine, je me sentais tout simplement prête à franchir le pas.
La part de l’inconnu peut être renforcée par le fait que dans le monde des affaires, les femmes doivent redoubler d’efforts pour s’imposer à côté des hommes. C’est probablement une des nombreuses autres raisons qui freinent les femmes à se lancer de nos jours. Lorsqu’elles veulent entreprendre, elles se retrouvent confrontées à un univers d’hommes parfois peu désireux de leur accorder leur confiance. Entreprendre pour une femme peut alors s’avérer un vrai parcours du combattant. Elle devra lutter contre les préjugés en s’affirmant avec davantage de force qu’un homme. Les hommes ont probablement plus d’ambition que les femmes de créer leurs entreprise et les femmes ont souvent peur d’échouer dans l’aventure par manque de confiance en elles.

Le potentiel des femmes

Se lancer en tant que femme, c’est plus que jamais sortir de sa zone de confort et partir à la découverte d’un nouveau monde. Aussi, les femmes se heurtent à des difficultés pour faire évoluer leur vie professionnelle en tant qu’employée et les promotions à des hauts postes sont difficilement accessibles. Elles doivent veiller à un équilibre entre la vie professionnelle et privée, sans oublier la charge mentale des femmes et le déséquilibre dans le partage des tâches ménagères ou encore, la garde des enfants.  Pourtant, les femmes ont un potentiel étonnant et peuvent avoir de compétences managériales extraordinaires, tout en mettant au service de l’entreprise des qualités humaines que les hommes n’ont pas toujours. Il est temps que les femmes suppriment les barrières inconscientes qui les limitent.
Il est temps que les mentalités évoluent et que les femmes prennent confiance en elles.

Primes en faveur de l’entreprenariat féminin

Les instances publiques européennes et nationales ont compris l’importance de soutenir l’entreprenariat féminin, tantôt pour lancer une activité, mais aussi pour soutenir les entrepreneuses déjà en place afin d’assurer la continuité de leur entreprise. Nombre de subsides et de primes sont mis sur la table pour l’entreprenariat féminin et on ne peut que s’en réjouir.

Etre une femme entrepreneure est un réel défi car force est de constater qu’elles assument plusieurs rôles à la fois : mère, femme, et travailleuse… Soit, des super-héros ! Il est difficile de se consacrer pleinement à ces différents aspects de la vie et de trouver le juste équilibre pour pouvoir s’épanouir. Il faudra établir des limites claires entre la vie privée et la vie professionnelle pour ne pas s’épuiser. Un bon planning permettra de garder le cap.

D’autres raisons qui peuvent pousser les femmes à faire le pas vers l’entreprenariat, c’est qu’elles peuvent éprouver des difficultés à trouver des postes à responsabilité ou souffrent d’un écart de salaire qui est toujours une réalité de nos jours.
Si l’envie d’autonomie et de liberté professionnelle ne vous lâche pas, tôt ou tard, vous vous lancerez dans l’aventure de création de votre entreprise.

 10 conseils pour faire preuve d’audace

A l’occasion de la Journée des droits de la femme, et en tant que femme chef d’entreprise, je voudrais donner quelques conseils aux femmes qui doutent encore à franchir le pas car rien de tel que de lancer son entreprise et de se dire après quelques années, j’aurais dû le faire plus tôt. Il est important de bien s’entourer, de sa famille, ses amis, mais aussi d’un notaire, d’un comptable, d’un secrétariat social, d’une banque, et encore bien d’autres partenaires. Voici mes conseils pour vous lancer:

Une décision bien réfléchie
entreprenariat féminin ne s’improvise pas et il faut que votre réflexion soit mûre avant de faire le pas. Avant de vous lancer, vous devez vous sentir prête et ce sentiment s’imposera presque naturellement et une petite voix vous dira, “Go”, là j’y vais.

Une compétence solide
Peu importe le choix de votre activité, vous devez avoir un concept et le maîtriser. Au plus vous maîtrisez votre projet, au plus vous vous sentirez forte et partirez confiante dans l’aventure.

Faire la différence
Qu’elle est l’originalité de votre activité ? Mettez en avant les qualités de votre concept et demandez-vous pourquoi vous êtes différente afin de vous positionner au mieux face à la concurrence. Ayez un discours convaincant pour les partenaires et les clients potentiels.

Un business model
Il est important de connaître le marché dans lequel vous vous lancez. Il est important d’identifier vos concurrents, voir comment ils proposent leurs services et quel est le prix de vente des produits ou services que vous allez offrir. Il sera important de travailler également votre positionnement sur le marché.

Un bon réseautage
Montrez-vous ! Participez à des salons, foires, conférences. Rejoignez une association d’entrepreneurs/ses et/ou des cercles d’affaires. C’est lors de ces événements que l’on peut faire d’excellentes rencontres et des opportunités d’affaires.

Marketing digital
Montrez-vous aussi sur le web ! Il est primordial à l’ère du digital, d’avoir un site internet, de faire du référencement mais aussi d’être présente sur les réseaux sociaux (LinkedIN, Facebook, Twitter, etc.). Vous serez visible sur le web et vous pourrez aisément faire de la publicité et partager des contenus sur vos activités.

Soyez efficace et productive
Il est important d’être organisée et que vous ayez un planning de vos actions et tâches. Aussi, fixez-vous des objectifs à atteindre. Votre business plan peut reprendre des KPIs (KPI -indicateur clé de performance) mensuels ou trimestriels, voie même deux fois par an pour faire le point sur la productivité de l’entreprise.

Une mise au point annuelle
La clôture des comptes de fin d’année vous permet de savoir où vous en êtes avec votre activité. Il sera utile de faire le point avant d’agrandir votre business ou envisager un engagement.

Les financements
Renseignez-vous sur les primes et subsides dont vous pourriez bénéficier. Vous souhaitez engager du personnel, renseignez-vous sur les différentes aides à l’emploi, ce serait dommage de passer à côté car le coût salarial en Belgique reste assez élevé.

Assurances
Toute activité comporte des risques. Il est important de les identifier et d’être couverte en cas de litiges avec vos clients ou prestataires. Renseignez-vous pour une assurance responsabilité civile professionnelle.

Katia Delfin Diaz
Fondatrice et gérante d’OmniVAT consulting

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •