COVID-19

Covid safe ticket imposé à l’horeca wallon dès le 15 octobre

  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pass sanitaire deviendra obligatoire dès la mi-octobre et jusqu’au 31 décembre à moins que la situation sanitaire ne s’améliore entre-temps. Le Covid safe ticket (CST) est imposé par la Région Wallonne dans tous les secteurs de l’Horeca, discothèques, spectacles, maisons de repos et de soins, et dans le cadre des grands événements festifs. Il ne reste plus qu’à voter le décret en ce sens. A Liège, on entend augmenter les centre de testings aux abords des lieux de rassemblements de masse où le CST sera imposé. La foire de Liège qui débute le 1er octobre ne sera pas concernée par le CST. Annulée l’an dernier, elle revient en centre-ville, mais on s’y baladera obligatoirement masqué.  

En cas de CST, fin du masque

Le Covid safe ticket sera exigé dès 16 ans dans les lieux visés par les nouvelles mesures et requis dès 12 ans, pour les jeunes devant fréquenter les maisons de repos et les maisons de soins. Quant au masque, il ne sera plus obligatoire dans les lieux contrôlés par le CST.

Pour rappel, la Wallonie doit améliorer elle aussi son taux de vaccination. Une façon de contrôler la circulation du virus. Sur ce point, la Wallonie s’aligne sur les mesures prise en la matière et déjà en application à Bruxelles. En parallèle, le gouvernement wallon a démultiplié les lieux de vaccination.

En province de Liège où le taux de contamination est le plus haut du pays actuellement, les 24 bourgmestres de l’arrondissement de Liège ont déjà décidé hier d’instaurer, dès le 1er octobre, le Covid Safe Ticket (CST) dans le cadre de l’organisation de grands événements. Chaque participant devra prouver qu’il a bien été doublement vacciné ou présenter un test PCR négatif ou un certificat de guérison.

A Liège, la foire d’octobre revient masquée

Pratiquement, dès le 1er octobre et pour une période de trois mois maximum, les plus de 16 ans devront être en possession de ce pass sanitaire pour fréquenter les établissements HORECA et les maisons de repos, profiter des infrastructures sportives ou participer à des congrès et foires. Cette nouvelle décision apparaît comme discriminatoire pour certains. Pour éviter cela, à Liège, par exemple, le bourgmestre Willy Demeyer entend créer de nouveaux centres de tests à proximité des lieux dans lesquels le Covid save ticket sera requis. Un projet ambitieux pour lequel le bourgmestre compte bien solliciter le gouvernement fédéral.

A noter encore que la Foire d’Octobre (ou Foire de Liège)  attendue dès le 1er octobre au centre-ville de Liège et drainant chaque année, près de  100 000 personnes, imposera le masque et non le Covid save Ticket, à l’instar de la foire du Midi, en août dernier.


  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
  •