FRANCE/POLITIQUE

#LesProfsAvecCthulhu: la réponse ironique aux enseignants pro-Zemmour

D.R.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis le 15 octobre dernier, un compte Twitter « Les Profs avec Zemmour » bénéficie d’un énorme coup de projecteur. Des enseignants appellent à soutenir le polémiste, toujours hypothétique candidat à l’élection présidentielle française. Selon ses partisans, il serait « le seul à ne pas renoncer à la grandeur intellectuelle de la France ». Ils demandent une grande réforme de l’Éducation nationale fondée sur le mérite, l’excellence et l’autorité. Pour contrer cette opération de communication pro-Zemmour, d’autres professeurs ont choisi l’humour en réponse. « Les profs avec Cthulhu » est le nouvel hashtag qui envahit la toile.

« Il y a un an, Samuel Paty, professeur d’Histoire et de Géographie, était décapité. Le temps de l’émotion doit faire place à celui de l’action » est le tweet partagé par Éric Zemmour le 15 octobre dernier. Il est accompagné d’un communiqué de presse titré : « Les hommages doivent laisser la place à l’action et la première bataille est celle de l’école ». En substance, le polémiste estime que « l’impuissance n’est pas une fatalité (…) les gouvernements successifs tergiversent au sujet de l’islam, de l’identité et de la sécurité (…) Ils sont les victimes du juridiquement correct (…) Il est temps de refaire de l’école un sanctuaire (…) de mettre fin au dévoiement du droit d’asile en le limitant à de très rares individus (…) et de stopper l’islamisation de notre pays par la fermeture définitive de tout lieu de pénétration et de propagande du djihadisme, par l’interdiction des immams formés à l’étranger et par la déchéance de nationalité et l’expulsion de tout binational et étranger condamné (…) ».

Pour une école du patriotisme et mérite

Dans une tribune collective publiée le jour-même sur Le Figaro (Link vers : https://www.lefigaro.fr/vox/politique/nous-enseignants-pensons-qu-eric-zemmour-peut-porter-le-projet-d-une-ecole-de-l-excellence-pour-tous-20211015), et qui compte déjà plus de 700 signataires, des enseignants rejoignent Zemmour. Ils estiment qu’il est le seul à pouvoir porter le projet d’une école placée sous le signe de l’excellence pour tous. Ils veulent remettre le patriotisme au cœur de l’éducation et le mérite au cœur de la réussite : « (…) L’école républicaine, telle que la concevait la tradition française, a cessé d’exister. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter les airs qu’on fredonne avec contentement au ministère de Jean-Michel Blanquer : autonomie des établissements, discrimination positive, inclusivité, et même multiculturalisme. (…) ».

Et de poursuivre : « (…) On a troqué nos méthodes traditionnelles, qui font aujourd’hui le succès du système éducatif des pays asiatiques, contre des chimères qui nous condamnent au déclassement. (…) Nous appelons l’ensemble de nos collègues, et plus largement encore tous ceux qui n’ont pas renoncé à la grandeur intellectuelle de la France et de ses élites, au prestige de ses métiers, et à l’école républicaine qui en est la matrice, à s’investir dans la campagne pour une candidature d’Éric Zemmour et à porter celui-ci jusqu’à la victoire ». Nouvelle pièce de l’attirail numérique du presque-candidat Éric Zemmour à la présidentielle, on retrouve au sein de ce mouvement à base d’autorité et d’élitisme en faveur du polémiste, un grand nombre de sympathisants ou d’adhérents du parti du Marine Le Pen.

Pour une école de la bienveillante

La réponse des enseignants anti-Zemmour ne s’est pas fait attendre. Sur le compte Twitter Prof_En_Colère, ils taclent le soutien des « Profs avec Zemmour » et le tourne en dérision. Comment? En appelant à soutenir Cthulhu, une créature aux airs de pieuvre humanoïde et bien connue des fans de science-fiction. Inventée en 1928 par l’écrivain Howard Phillips Lovecraft, selon la description de l’auteur, cette monstruosité maligne, hideuse contradiction cosmique de toutes les lois de la matière et à la frontière de la folie des hommes, porte des intentions qui nous échappent. Le terme est resté depuis dans la culture populaire, contribuant à alimenter de manière décalée la littérature, les jeux de rôle et les jeux vidéo. En reprenant l’image de Cthulhu sous l’hashtag #LesProfsAvecCthulhu, une série de tweets absurdes, qui rencontrent un vif succès, recadrent le débat et prônent une école de la bienveillance.

Le but ? Dégonfler l’opération de communication des fans d’Éric Zemmour en rappelant que de nombreux professeurs préféraient encore soutenir une créature loufoque qu’un quasi-candidat d’extrême droite. Ils rappellent aussi que tous les fonctionnaires – instituteurs, professeurs du secondaire et du supérieur, assistants d’éducation, PsyEN [psychologues de l’Education nationale] – ont une obligation de neutralité, notamment politique, que ce soit dans l’exercice de leurs fonctions ou quand ils les mettent en avant.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •