LITTERATURE

Prix Rossel 2021 : deux Liégeois repartent heureux

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils s’appellent Alix Garin et Philippe Marczewski. C’est à eux qu’ont été attribués les Rossel 2021. Après « La confiture de morts » de la namuroise Catherine Barreau, vainqueur surprise 2020, la 79ème édition du prix littéraire Victor Rossel vient de primer le Liégeois Philippe Marczewski pour son roman « Un corps tropical », aux éditions Inculte. La Liégeoise Alix Garin, remporte, elle, le prix Rossel de la bande dessinée pour son roman graphique, publié chez Lombard, « Ne m’oublie pas ». A noter aussi que le Grand Prix Rossel de l’Académie Victor Rossel de bande dessinée a été décerné à Zidrou pour l’ensemble de son œuvre.

A 23 ans, Alix Garin remporte le Prix Rossel de la BD pour son roman graphique, publié chez Lombard, « Ne m’oublie pas ». Sa vocation pour la bande-dessinée se révèle très jeune, et c’est sans hésitation qu’après sa rhéto, elle entame des études de Bande dessinée à l’école supérieure de Arts Saint-Luc de Liège. En 2017, elle est la lauréate du prix Jeunes Talents du festival Quai des Bulles, à Saint Malo.
En 2018, fraîchement diplômée, elle déménage à Bruxelles, et est embauchée par l’agence Cartoonbase ; elle entame en parallèle l’écriture de « Ne M’oublie pas », un récit très personnel aux dessins épurés qui la mènera loin… assez vite. « Ne m’oublie pas » est une fiction bondissante, un road-movie à dévorer sur les chapeaux de roues, signé par une jeune artiste belge habitée dont les personnages évadés d’une maison de repos collent au cœur et au corps

Un second roman cette fois récompensé

Philippe Marczewski est liégeois, lui aussi, né en 1974, il a, dans un passé lointain, selon ses propres mots, été chercheur en neuropsychologie cognitive avant de devenir libraire, à Liège et à l’initiative de la librairie Livre aux Trésors. En 2019, il avait publié un premier roman intitulé « Blues pour trois tombes et un fantôme », déjà finaliste du Rossel 2019. Le second passage fut le bon. Avec ce second roman, Philippe Marczewski confirme le talent de sa plume, un style singulier. «Un corps tropical» conte l’histoire d’un candide contemporain, lancé malgré lui dans le tourbillon du monde. Une épopée absurde, désopilante, et qui porte un regard décapant sur les mirages peuplant nos imaginaires.

Le pitch: Dans une ville du nord, un homme se découvre un imaginaire exotique en plongeant dans la piscine à vagues artificielles d’un parc tropical. Lorsqu’il accepte de livrer un colis à Madrid pour une cliente énigmatique, il poursuit une illusion de dépaysement dont il perd rapidement le contrôle — mais l’a-t-il jamais eu ?

Alors qu’il restait encore de nombreux candidats en lice, ces deux oeuvres ont émergé.  « Car ce sont deux oeuvres atypiques dans un style sobre et étonnant, et qui nous ont conquis pour leur fraîcheur et leur exotisme »,  a confié Daniel Couvreur, responsable du prix Rossel.


  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •