SOCIETE

Khadja Nin donne son nom à une maison pour les femmes victimes de violence

AFP
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LIEGE. Le Collectif contre les Violences Familiales & l’Exclusion (CVFE), l’ASBL les Tournières et la Wallonie inaugurent, ce mardi à Liège, une nouvelle maison d’accueil pour femmes victimes de violences. L’artiste Khadja Nin, déjà marraine du Collectif a gentiment accepté de donner son nom à la nouvelle institution qui devrait apporter souffle nouveau dans les refuges pour femmes victimes de violences ; chaque année, ce sont plus de 300 demandes d’hébergement qui ne reçoivent pas de réponse favorable par manque de place. 

Implanté depuis plus de 40 ans à Liège, le Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (CVFE) se voit confronté à un manque de place dans ses refuges. Deux maisons d’accueil mises à disposition gratuitement par la Ville accueillent déjà 54 lits, tous occupés en permanence et la liste d’attente ne cesse de s’allonger.

Chaque année, ce sont plus de 300 demandes d’hébergement qui ne reçoivent pas de réponse favorable par manque de place. Or ces lieux sont indispensables pour mettre les victimes à l’abri et déconstruire avec elles la violence qu’elles ont subie. Ils constituent une zone tampon nécessaire pour se reconnecter à elles-mêmes, prendre un nouveau départ basé sur leurs ressources personnelles et poursuivre leurs vies dans la sérénité, l’indépendance et l’autonomie.

Cinq places de plus pour viser la mise en autonomie

Baptisée « Maison Khadja Nin » en hommage à l’artiste, chanteuse et compositrice burundaise, la nouvelle maison d’accueil, soutenue et financée par la Wallonie, ouvrira minimum cinq places pour des femmes et des enfants. Ce lieu est synonyme de sécurité, d’espoir, de paix, et de convivialité. En rejoignant les forces de l’aspect brique et de l’aspect social, les deux structures veulent répondre au manque de logements en région liégeoise et permettre à des femmes et à des enfants fragilisés d’y accéder car c’est un droit fondamental.

Plusieurs maisons d’accueil en Wallonie à l’avenir

Depuis le mois de mai dernier, la coopérative immobilière liégeoise Les Tournières, le CVFE et la Wallonie coordonnent leurs actions pour faire aboutir ce projet. Suite à plusieurs mois de recherche, un bâtiment correspondant aux besoins du CVFE a été acquis par la coopérative qui va le mettre en location pour le Collectif.  L’achat du bâtiment a lieu dans le cadre d’un appel à projet lancé par le cabinet de la Ministre Morreale. Celui-ci permettrait de rendre le loyer accessible et de rénover les espaces au mieux pour le public.

En près de 20 ans, la coopérative Les Tournières est devenue propriétaire de plusieurs biens à Liège qui sont ensuite loués à des associations actives dans le domaine social, culturel ou environnemental à prix coutant. Ces projets sont rendus possibles grâce à l’investissement des coopérateurs. Des personnes qui choisissent de s’impliquer économiquement et socialement dans un projet éthique, solidaire et durable. Les coopérateurs détiennent des parts de propriété dans les projets soutenus par Les Tournières.

Investir dans la Maison Khadja Nin, c’est permettre à des femmes victimes de violences conjugales de trouver un lieu sécurisé, une écoute et un soutien spécialisés. A noter encore, plusieurs dizaines d’autres places et lieux d’accueil seront par ailleurs prochainement ouverts en Wallonie. Soutenir la Maison Khadja Nin  en devenant coopérateur/trice

 

 

Mobilisation à Liège et Bruxelles

Rendez-vous ce jeudi 25 novembre à Liège de 16h30 à 18h30 à la Gare des Guillemins. Liège, dont un départ est également prévu dimanche matin en vue de participer à la manifestation nationale de ce dimanche  28 novembre à Bruxelles.
Objectif: pousser les pouvoirs publics à assumer pleinement leurs responsabilités dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Grâce aux mobilisations féministes, les lignes bougent. Mais pas assez vite, pas assez fort, pas pour tout le monde et pas toujours dans la bonne direction pour pouvoir constater une diminution effective des violences qui continuent à bafouer les droits et à détruire les vies de millions de femmes en Belgique et ailleurs.

Rendez-vous au Mont-des-Arts, de 12h à 18h pour discuter, échanger, danser et chanter autour d’un podium musical et de stands présentant les constats, le travail et les revendications de différentes associations, collectifs et initiatives de lutte contre les violences faites aux femmes

Dès 13h pour marcher, crier, se renforcer, s’encourager, se célébrer avec la manifestation féministe nationale contre les violences faites aux femmes (parcours en boucle, retour prévu à la gare centrale vers 16h)

Infos sur https://www.facebook.com/events/379535237088060

 

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •