SOCIETE

“Orangez le monde”, un relais contre les violences faites aux femmes à travers le pays

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à ce vendredi 26 novembre, dans le cadre de la campagne internationale lancée par  Nations unies « Orangez le monde » contre la violence faite aux femmes, les collaborateurs de Korian, le leader du marché des soins résidentiels en Belgique sont dans la rue et forment un relais à travers tout le pays et les trois régions. Un seul objectif: dénoncer  encore et encore la violence faite aux femmes. Des kilomètres parcourus de résidence à résidence, un relais sponsorisé dont le montant final sera reversé à la cause. Pour rappel, la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes a lieu ce jeudi 25 novembre.

En Europe, une femme sur quatre est victime de violence conjugale.

Korian Belgique est le leader du marché des soins résidentiels exploitant 120 maisons de repos et de soins et un service de soins à domicile. Il s’agit d’une organisation gérée par des femmes pour les femmes. Son personnel compte en effet pas moins de 82 % de collaboratrices et 70,65 % de résidentes.  Dans le cadre de campagne internationale des Nations unies « Orangez le monde », toute cette semaine et jusqu’au vendredi 26 novembre, les collaboratrices de Korian arboreront de l’orange aux quatre coins de la Belgique lors d’un relais entre tous les établissements Korian du pays.
Elles entendent sensibiliser la population à la violence faite aux femmes, un problème qu’endure une Européenne sur quatre.  En Belgique, on estime que 45% des femmes en Belgique ont déjà été victime de violence conjugale au cours de leur vie. Les femmes de chez Korian se sont unies contre la violence faite aux femmes dans le cadre du Women’s Club, qui a vu le jour au sein de l’organisation en début d’année.

Journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes de ce 25 novembre.

Moins de 40 % des femmes rapportent la violence dont elles sont victimes. Le coût total de la violence conjugale en Europe est estimé à 109 milliards d’euros par an.

« Pratiquement, l’entreprise organise un relais entre toutes ses maisons de repos et de soins en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie avec au programme 18 promenades régionales en forme de boucle ; nous invitons ceux qui le veulent à nous rejoindre et nous accompagner pendant le relais ou à la fin », explique Amandine Paisse, collaboratrice et personne de contact au départ de la résidence Claire de Vie, à Glain, sur les hauteurs de Liège.

Collaborateurs, résidents, familles, aidants proches et bénévoles marchent donc d’un établissement à l’autre pour se transmettre la main « Orangez le monde », symbole de la campagne. Pour le coup, et afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur, une distribution de gilets et de masques oranges est prévue.

Témoignage relayé par Bruxelles.be dans le cadre de la campagne 2021 Orange Day.

Sensibiliser au phénomène de violence faite aux femmes

Les marcheurs sont sponsorisés pour chaque kilomètre parcouru. Les sommes récoltées seront intégralement versées pour la cause. Cette année, les organisations d’aidants proches de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie ont été choisies à l’unanimité comme bénéficiaires.
« Les aidants proches revêtent une valeur inestimable pour nos résidents, mais aussi pour les personnes qui vivent encore à domicile. Avec le soutien bénévole qu’ils offrent au quotidien, les aidants proches constituent souvent un maillon indispensable dans la vie des personnes que nous prenons en charge. Nous mobilisons le plus possible de participants, car plus ils seront nombreux, plus nous parcourrons de kilomètres et plus notre don pour la bonne cause sera important. C’est cela notre objectif ! », explique Sophia Peeters, COO de Korian et à l’origine de l’initiative de création de la branche belge du Women’s Club.

Des chiffres qui font peur

La violence faite aux femmes est encore trop souvent sous-estimé.  Pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes : en Europe, une femme sur trois est confrontée à la violence physique, sexuelle ou psychologique, tant dans la sphère privée que sur le lieu de travail. Une femme sur quatre, en Europe, est victime de violence conjugale. Pour 55 % des femmes, cette violence a un impact sur le travail.  Moins de 40 % des femmes rapportent la violence dont elles sont victimes. Le coût total de la violence conjugale en Europe est estimé à 109 milliards d’euros par an.

« Nous nous engageons dans la lutte contre la violence faite aux femmes. Même dans notre pays, c’est un problème qui mérite davantage d’attention. Korian considère comme un objectif important le fait de lutter pour plus de bien-être et pour une meilleure qualité de vie de ses collaboratrices sur le lieu de travail. En parallèle, nous souhaitons, en tant que femmes, soutenir d’autres femmes au sein de notre organisation et leur offrir la possibilité de développer leurs capacités de leadership », précise encore Sophia Peeters.

Renforcer et protéger la place de la femme

Quant au Women’s Club, il poursuit une triple mission : sensibiliser à la violence faite aux femmes, compter 50 % de femmes à des postes de direction d’ici 2023 et soutenir les collègues de sexe féminin sur le lieu de travail. Le Women’s Club a vu le jour en mars 2019 à l’initiative de Sophie Boissard, CEO du groupe Korian en France. Entre-temps, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et maintenant la Belgique lui ont emboîté le pas.

Bruxelles et Manneken-Pis sensibilisés

Ce 25 novembre 2021, de 9h à 16h, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Manneken-Pis portera son costume «  Orange the World », offert par ONU Femmes, réalisé par la styliste Gioia Seghers.

Prenons bien conscience que presque une femme sur deux dans notre entourage a potentiellement pu être victime de violences dans le cadre de son couple ou de son travail.

Comment réagir face à ce type de situation ? Des aides existent :
Ecoute Violences Conjugales : 0800 30 030 (24/7 – gratuit et anonyme)
Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales : 02 539 27 44 en semaine de 9h à 17h , week-end de 10h à 17h. Par email : info@cpvcf.org ou violences.familiales@misc.irisnet.be
En néerlandais: 1712

Orangeday, campagne de ONUfemmes

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •