JUSTICE/SANTE

Pour défendre le CHU Brugmann en justice, la présidente Laurette Onkelinx fait désigner l’avocate associée de son mari

L'ex-Vice Première ministre et présidente de CHU Brugmann, Laurette Onkelinx et son mari, Me Marc Uyttendaele. BELGA

Le conseil d’administration du 21 décembre dernier a désigné l’avocate bruxelloise, Me Anne Feyt pour défendre le CHU Brugmann dans le cadre du recours en annulation introduit par le conseil médical de l’institution hospitalière. Le nom de l’avocate a été proposé par la présidente du CA, Laurette Onkelinx. Or, Me Anne Feyt est l’associée de son mari, Me Marc Uyttendaele au sein du cabinet d’avocats, UGKA (Uyttendaele Gérard Kennes et Associés). La situation interpelle tant des juristes que des observateurs de la vie politique dont certains évoquent une prise illégale d’intérêts.

C’est bien une situation délicate à laquelle ont été confrontés le Conseil d’administration (CA) du CHU Brugmann et les membres du conseil médical siégeant au sein de l’organe de l’institution hospitalière. Selon nos informations, les administrateurs ont adopté, à l’unanimité, la proposition qui leur a été soumise de désigner Me Anne Feyt afin qu’elle défende les intérêts du CHU Brugmann dans le cadre du recours en annulation introduit par le conseil médical et son président, le Pr Jacques Jani. Ces derniers contestent la décision prise par le CA du CHU Brugmann le 21 septembre 2021 de rejoindre le réseau hospitalier en constitution, Chorus, composé de 7 hôpitaux.

Les requérants estiment que le projet créerait un mastodonte ingouvernable qui ne servirait pas la cause des patients. Ils redoutent une augmentation à la hausse des tarifs. Ils fustigent aussi le peu de place accordée au corps médical. Les requérants dénoncent un regroupement d’hôpitaux qui viole plusieurs dispositions légales (droit de la concurrence, principe d’égalité et de non-discrimination, etc.). Pour rappel, le conseil médical de l’hôpital Saint-Pierre a déposé le même recours.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.