SIDERURGIE

Exclusif: un cadre belge fait condamner ArcelorMittal pour licenciement abusif

Le site d'ArcelorMittal à Gand.

Le tribunal de travail de Liège a condamné ArcelorMittal à verser d’importantes indemnités à l’ancien patron de Mosacier/Steel Coat Alleur pour l’avoir licencié de façon fautive en méprenant ses droits. Les juges reprochent au numéro 1 mondial de l’acier d’avoir mis fin précipitamment au contrat de travail d’Alain P. sans avertissement, sans blâme et sans audition préalable. Pire encore, le groupe a remercié ce cadre dirigeant durant sa période d’absence pour incapacité. Les trois juges ont estimé qu’ArcelorMittal s’est rendu coupable d’un manque de respect et de reconnaissance flagrant à l’égard de son ancien cadre dirigeant. Le jugement est désormais définitif puisque le groupe n’a pas fait appel.

C’est un peu l’histoire du petit David (Alain P., 62 ans à l’époque) contre le géant Goliath (ArcelorMittal). Selon nos informations, le géant mondial de l’acier vient d’essuyer un sérieux revers contre un cadre dirigeant qui le poursuivait pour licenciement abusif.  L’affaire remonte à l’été 2020, mais a connu son épilogue par un jugement rendu le 3 septembre 2021 par le tribunal de travail de Liège, division Liège. « Le licenciement de Monsieur P. peut être qualifié de fautif compte tenu notamment de l’importance des décisions prises par son employeur, de l’ancienneté de Monsieur P., de l’absence d’avertissement ou de blâme durant toute sa carrière, de la qualité des résultats obtenus lors de la gestion des deux sociétés (Mosacier et Steel Coat Alleur) et de l’absence d’audition préalable de l’intéressé », lit-on dans le jugement dont nous avons eu connaissance.

Pire encore, soutiennent les trois juges qui ont rendu la décision, en licenciant son cadre dirigeant durant sa période d’incapacité de travail, le premier sidérurgiste mondial « s’est rendu coupable d’un manque de respect et de reconnaissance flagrant à son égard ».

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.