JUDICIAIRE

Anciens membres du CA de Publifin : le pourvoi en cassation du parquet général de Liège rejeté

Des ex-administrateurs de l'ex-Publifin blanchis une troisième fois par la justice. BELGA

La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi en cassation introduit par le parquet général de Liège pour demander aux juges de réformer l’arrêt de la cour d’appel acquittant 7 anciens administrateurs de l’ex-Publifin. Elle estime que leur pourvoi est irrecevable et non-fondé. Ils étaient 22 administrateurs à avoir décidé de la création des comités de secteur qui sont à l’origine du scandale Publifin. Après le tribunal correctionnel qui a rejeté leur condamnation et la cour d’appel qui a confirmé la décision d’acquittement, voilà la Cour de cassation qui désavoue le parquet général qui demandait le renvoi du dossier devant une autre cour d’appel.

Troisième camouflet pour le parquet général de Liège dans le dossier des anciens administrateurs de l’ex-Publifin, l’intercommunale liégeoise devenue depuis lors Enodia, et maison-mère de Nethys. Selon nos informations, la Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi que l’institution du ministère public à Liège a introduit, demandant aux juges de la Cour de casser l’arrêt rendu par la cour d’appel de Liège et, dans le même temps, de renvoyer le dossier devant une autre cour d’appel. Selon les juges de la Cour de cassation, l’action du parquet général de Liège est tout simplement irrecevable et non-fondée!

Il s’agit du dossier à l’origine de l’affaire Publifin et qui a donné lieu à la mise en place d’une Commission d’enquête au Parlement wallon avec à la clé une détonation dont l’onde de choc a emporté l’ancienne direction de Nethys. C’est le fameux dossier des comités de secteur dans lequel il a été constaté que les membres étaient rémunérés, mais n’allaient que très peu ou pas du tout aux réunions des dits comités.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.