PHOTOGRAPHIE

Zoonose, une expo au Mill de La Louvière, des images pour l’Histoire


La Louvière accueille dès ce 11 février, en son Musée Ianchelevici (Mill)  l’exposition Zoonose, un témoignage photographique poignant portant sur le quotidien des soignants pendant la crise du Covid-19. Signée du photographe, Cédric Gerbehaye, cette exposition retrace la vie, durant 14 mois auprès des soignants du Centre Hospitalier Universitaire Tivoli à La Louvière. Une cinquantaine de clichés remarquables à découvrir assurément. Un reportage photo déroutant et sublime. Des clichés contant la détresse et le courage, des images pour l’Histoire.

Intitulée Zoonose signifiant une maladie infectieuse passée de l’animal à l’homme, l’exposition présentée dès ce vendredi 11 février et jusqu’au 26 mars, au Mill de la Louvière détonne. Une exposition phare composée de 58 clichés réalisés par le photographe Cédric Gerbehaye. Une expo tel un travail de mémoire et d’archive, histoire de laisser une trace. D’ailleurs, l’objectif sera, après l’exposition de conserver ces clichés aux archives de la Ville.

L-Post a besoin de vous !

Après 18 mois d’existence sur fonds propres et grâce à nos abonnés, L-Post et son équipe ont besoin de vous pour poursuivre l’aventure et continuer à vous informer en toute indépendance et sans pression.
La recherche de l’information qui dérange et sa publication ont un coût. Nous ne dépendons d’aucun grand de presse et ne bénéficions d’aucune aide à la presse réservée aux médias traditionnels. Notre conviction : le journaliste a le devoir d’enquêter et le courage de révéler tout ce qui est d’intérêt public. Si vous voulez que ce journalisme qui vous informe avec rigueur et en profondeur existe, soutenez notre campagne de Crowdfunding via ce lien.

Cédric Gerbehaye. droits réservés

Un travail immersif rare

Entre détresse, urgence, courage, solitude et lassitude, le quotidien, les peines, les sourires parfois aussi,  l’exposition dresse les portraits de ces soignants, pompiers du quotidien durant une crise mondiale qui perdure dans une moindre mesure. Durant les premiers mois de la pandémie de Covid-19, Cédric Gerbehaye les a suivis. 14 mois durant.

« Ce qui m’intéressait c’était le suivi de ce travail en immersion », explique-t-il. « Naturellement, d’autres reportages photo de ce type ont été réalisés depuis mars 2020 mais jamais véritablement  sur la longueur, avoir l’opportunité de passer du temps aux côtés des soignants pendant plusieurs mois non-stop. C’est ce qui a motivé ma démarche, c’est ça qui m’intéressait, je voulais les comprendre, comprendre leur vécu dans ce contexte et le raconter en images. »

Un livre mémoire

L’expo montre donc de nombreux soignants en action, des infirmières qui ressortent d’une prestation de sept heures d’affilée en soins intensifs sans avoir eu le temps de se sustenter un peu, et bien plus… Des images emplies d’émotions multiples comme les gestes mesurés d’employés de pompes funèbres immortalisés pour l’éternité auprès d’un corps emballé dans du papier bulle.

L’exposition donne à voir des moments rares, authentiques, surréalistes aussi… Pourtant, elle reflète les difficultés d’une réalité. Oui, tout cela s’est passé. Cela a existé au sein de  l’hôpital Tivoli à La Louvière… et on le sait, partout ailleurs, dans les centres hospitaliers du pays et du monde.

Documenter différentes étapes du combat, tenter de traduire l’indicible, l’ancrer dans notre histoire collective, telle est la nécessité qui s’est imposée à Cédric Gerbehaye et à Caroline Lamarche également, qui co-signe l’ouvrage éponyme (Ed. Le bec en l’air) qui rend compte de cette année d’immersion en pandémie avec l’appui du Centre Hospitalier Universitaire de Tivoli et de la Ville de La Louvière.

Zoonose, une expo déroutante, importante aussi, des clichés qui frappent fort au cœur, à l’âme, des clichés pour l’histoire.

 

 

Zoonose,  Musée Ianchelevici  (Mill) du 11 février au 26 mars.

www.mille.be