TRANSPORT AERIEN

(Info L-Post) Brussels Airport : la communauté aéroportuaire et le Voka étrillent la note de politique générale du ministre Gilkinet

BELGA

Brussels Airport Company (BAC), la société de gestion, ainsi que les compagnies aériennes et le patronat flamand (Voka) s’opposent aux pistes du ministre Georges Gilkinet pour encadrer le développement de l’aéroport national. Ils ont couché leur position dans un mémorandum de plusieurs pages qu’ils ont envoyé aux députés et aux formations politiques. Ils refusent notamment toutes nouvelles restrictions environnementales au trafic et l’instauration d’une autorité indépendante de contrôle. Car ils estiment que l’aéroport se remet lentement de la crise du Covid-19 et qu’un cadre trop restrictif pourrait handicaper gravement son développement. Ils critiquent les Etats généraux mis en place, estimant que les opposants à l’aéroport y sont sur-représentés. Les signataires du mémorandum de revendications accusent le ministre Gilkinet de mentir dans sa note de politique générale. Ils estiment qu’il méprise les efforts du secteur pour rendre ses activités respectueuses de l’environnement. Leur position s’ajoute à la fronde de plusieurs députés (principalement flamands) contre la note du ministre Gilkinet. Que dit le mémorandum du patronat flamand et de la communauté aéroportuaire belge?

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.