SCANDALE AU PARLEMENT EUROPEEN

Scandale au Parlement européen : des organisations de la société civile congolaise interpellent la présidente Roberta Metsola

Deux associations des Tutsis du Congo interpelle la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, sur l'usage des fonds publics octoyés à l'ONG Fight Impunity au coeur du scandale de corruption de députés européens. Elles suspectent une utilisation des fonds pour financer des discours de haine au Kivu. BELGA

La mutualité de la communauté Tutsi en République démocratique du Congo (RDC), Isoko asbl, et le Programme multisectoriel de vulgarisation et (de) sensibilisation (PMVS) ont adressé une lettre ouverte à la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola. Elles lui demandent de faire la lumière sur l’usage des fonds publics octroyés à l’ONG Fight Impunity, car elles soupçonnent cette dernière de financer des personnes ou des organisations faisant l’apologie de la haine des Tutsis congolais. « L’intérêt de nos organisations est de faire cesser les messages de haine en République démocratique du Congo. Nous sommes convaincus que les membres du Parlement (européen, ndlr) n’ont pas été éclairés sur l’usage des fonds attribués à cette organisation (Fight Impunity, ndlr) et il est du devoir civique et moral de tous de faire toute la lumière sur les flux financiers et les conditions d’utilisation de l’argent public. Nous sollicitons dès lors votre haute institution pour que cette question soit mise à l’agenda de son travail d’enquête », écrivent les associations dans un courrier dont nous avons eu connaissance. Elles citent nommément le mouvement La Lucha, qu’elles accusent de répandre « les messages de haine les plus virulents à l’encontre des personnes tutsi de nationalité congolaise » et rappellent au passage que le président d’honneur de Fight Impunity est le prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.