SANTE

Pénurie de médicaments : « avec le nouvel arrêté royal, le ministre Vandenbroucke s’attaque à un faux problème »

Patron de Febelco, Olivier Delaere fustige la sortie du ministre fédéral de la Santé. LPost / Philippe BOURGUET

Administrateur délégué de Febelco, leader du marché des grossistes-répartiteurs de médicaments et porte-parole de la fédération nationale du secteur, Olivier Delaere, fustige la décision du ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit). Il estime qu’en signant un arrêté royal interdisant l’exportation des médicaments vitaux, le ministre socialiste flamand s’attaque à un faux problème, car les exportations de médicaments ne représentent qu’une infime partie du phénomène et que cela revient à fustiger les grossistes-répartiteurs. Or, dit-il, ces derniers privilégieront toujours le marché intérieur belge et déploient des efforts pour alimenter les pharmaciens. Olivier Delaere liste les vrais raisons de la pénurie des médicaments. Les producteurs, de leur côté, se dédouanent.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.