EXPOSITION

Au KMSKA, plongée dans 7 siècles d’art primitif flamand

ANVERS. Depuis sa réouverture en septembre dernier, le musée royal des Beaux-Arts d’Anvers (KMSKA), après une fermeture longue de dix ans, ne cesse de surprendre. Il s’agit du plus grand et le plus important musée d’art de Flandre attaché à la Communauté flamande. Le musée compte des pièces maîtresses des Primitifs flamands et du baroque anversois, en passant par une collection impressionnante d’art moderne de Rik Wouters, Henri De Braekeleer et René Magritte. Le fleuron du musée est la plus grande collection de James Ensor au monde. Le KMSKA est en cours de rénovation. Le bâtiment du XIXe siècle existant retrouvera sa splendeur et fait l’objet d’une extension royale. Outre le site, l’exceptionnelle collection d’art a également été restaurée ou rafraîchie. Depuis, le public peut à nouveau s’émerveiller devant sept siècles des plus belles œuvres d’art dans une toute nouvelle scénographie. Nouveau, le musée propose des nocturnes chaque jeudi jusqu’à 22h.

Le nouveau KMSKA représente deux mondes en un. Ouvrez grand les yeux. On y retrouve une grandeur historique combinée à un puissant volume contemporain. Des maîtres flamands tels que Van Eyck, Rubens et Magritte aux artistes de classe mondiale tels que Fouquet, Titien, Alechinsky, Modigliani et Rodin. Le KMSKA se définit comme la maison des pionniers révolutionnaires et des iconoclastes modernes. Comme James Ensor, le KMSKA présente d’ailleurs la plus grande collection d’œuvres de l’artiste ostendais au monde. En outre, l’intégration de la nature et des sculptures fait du jardin un havre de paix dans le quartier et la première salle de musée.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.