SOCIETE

Etats-Unis : Des armes à feu intelligentes pour prévenir les dérives

Dans un pays où 40% des adultes vivent dans un foyer où se trouvent des armes à feu, la commercialisation de pistolets connectés pourrait être la solution, alors que le législateur américain est toujours dans l’impasse de leur régulation. Deux fabricants de pistolets intelligents, c'est-à-dire des armes qui ne sont utilisables que par leur propriétaire pour plus de sécurité, ont annoncé une mise sur le marché en 2022. Avec les armes connectées, l’objectif est d’empêcher que d’autres personnes que les utilisateurs vérifiés ne puissent appuyer sur la gâchette, mais aussi que le propriétaire de l’arme y réfléchisse à deux fois.

Le marché des armes personnelles aux États-Unis est entretenu par un puissant lobby qui milite pour le droit de posséder des armes à feu. Pour contrer les dérives, en 2000 déjà, le célèbre fabricant de revolvers Smith & Wesson et le gouvernement de Bill Clinton s’étaient alors mis d’accord pour que des pistolets connectés fassent partie de réformes utiles afin de réduire la violence.  Cependant, la National Rifle Association avait alors boycotté le projet. Le concept revient en force dans un pays où 23 millions d’armes à feu ont été achetées en 2021, un chiffre record jamais atteint depuis plus de 20 ans. En cause : les manifestations contre la discrimination raciale qui ont contribué à une forte augmentation des homicides. La pandémie et la crise économique participent aux statistiques : plus de la moitié des 40.000 morts recensés chaque année sont des suicides par armes à feu.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.