SOCIETE

Les étudiants malvoyants achèvent aussi leurs épreuves certificatives

Ils s’appellent Juliette, Mila ou encore Caglar. Ces jeunes malvoyants achèvent respectivement leur CEB et leur CE1D, les fameuses épreuves certificatives de fin de cycle primaire et premier degré du secondaire. Accompagnés depuis de nombreuses années par l’ASBL liégeoise « La Lumière » dans leur parcours scolaire, et grâce aux logopèdes spécialisées et aux transcriptrices braille, ils terminent ainsi leur scolarité ordinaire et ont hâte de recevoir leur résultat le 28 juin prochain.

Favoriser l'inclusion sociale

Malgré sa malvoyance, Juliette vient de terminer son CEB comme tous les enfants de son âge. Une petite fierté. De leur côté, Mila et Caglar ont bouclé leur CE1D alors qu’ils sont non-voyants. Pour réaliser cet exploit, les enfants aveugles et malvoyants sont soutenus par les spécialistes de « La Lumière » durant toute leur scolarité.

Des jeunes comme les autres

L'inclusion scolaire, on le sait,  fait partie intégrante de l’inclusion sociale nécessaire et indispensable à l’épanouissement des jeunes déficients visuels. Un travail de sensibilisation est effectué dans les classes afin que les autres enfants et les enseignants puissent comprendre le handicap et s'y adapter au mieux. Entourés de leurs amis, les élèves malvoyants évoluent harmonieusement, ils participent aux activités extra-scolaires (sport, musique...) et construisent leur projet d’avenir.

Dans la pratique, ces enfants et ces jeunes sont aidés et accompagnés par des transcriptrices qui adaptent leurs cours en braille tandis que des logopèdes spécialisées les accompagnent à l'école et assurent un suivi au sein de l’ASBL.  Ces expertes les aident à comprendre leurs cours, à faire leurs devoirs et à trouver des solutions adaptées à leurs difficultés, notamment dans les cours à fortes composantes visuelles (géométrie, géographie, sciences...). Dès les maternelles, elles suivent l'évolution de l'enfant avec patience, bienveillance et professionnalisme.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.