CULTURE

Pour ses 50 ans, la Fédération Wallonie-Bruxelles fait son cinéma dès ce mercredi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lundi prochain,  27 septembre 2021, la Fédération Wallonie-Bruxelles célébrera ses cinquante ans d’existence. Une fête marquée cette année de nombreux événements cinéma et musicaux 100% gratuits qui s’échelonneront jusqu’au 30 septembre. Point d’orgue de la fête: un grand concert gratuit, ce vendredi 24 septembre sur la Grand Place de Bruxelles. Pour l’heure, les activités démarrent ce mercredi avec un film intitulé « L’Ecole de l’Impossible » à visionner ce soir, gratuitement, Galerie du Centre à Bruxelles, entre autres.

Zoom sur le cinéma belge francophone

La Fédération Wallonie-Bruxelles fête ses 50 ans en collaboration avec 50 partenaires cinéma issus du secteur des cinémas de proximité. Il s’agit de proposer 60 séances de cinéma gratuites programmées au sein des salles d’art et essai, des centres culturels et des cinémas de proximité, du mercredi 22 au jeudi 30 septembre 2021, partout en Wallonie et à Bruxelles. Au programme : une belle découverte de réalisations belges francophones (longs métrages de fiction, de films d’animation pour enfants, de documentaires, courts-métrages), en compagnie des personnes qui les créent ou qui en parlent le mieux.

Un concert sur la Grand’Place

Au programme cette année un peu partout en Wallonie et à Bruxelles, des séances de cinéma à gogo et des événements musicaux reprenant de nombreux artistes avec autant de styles différents. On vous invite, tout est gratuit. Respect des règles sanitaires garanti. L’événement phare de cette année, ce sera, bien sûr, le concert sur la Grand-Place de Bruxelles du vendredi 24 septembre à partir de 19h30 avec une affiche exceptionnelle : Clara Luciani, Eddy De Pretto, Aldebert, Antoine Delie, Barbara Pravi, Charles, Delta, Doria D., Lubiana, Mustii, Noé Preszow, Saule et Cali.
Nul besoin de réserver  mais pour garantir le respect des normes sanitaires, ce concert sera un événement Covid Safe. Pour accéder à la Grand-Place, chaque personne de plus de 12 ans devra présenter son Covid Safe Ticket valide et une pièce d’identité. Chaque code QR sera scanné aux diverses entrées. Lire les infos pratiques à ce sujet. Ce rendez-vous unique sera également retransmis en direct, dès 19h30, en télé sur La Une et à la radio sur Vivacité.

Mercredi, c’est cinéma

Mais mercredi oblige, la Fédération Wallonie-Bruxelles se fête sur grand écran un peu partout dès ce mercredi 22 septembre avec, à Bruxelles, la projection du film-documentaire de Thierry Michel, « L’école de l’impossible », à 19h00, Galerie du Centre. Un film tout droit sorti de 2019 et qui mérite tous les détours à plus d’un titre.

Le pitch : C’est l’histoire d’adolescents en crise confrontés à l’univers scolaire dans lequel leur destin se forge, avec leurs histoires de familles déclassées et de chômage chronique. Une histoire de révolte et d’indiscipline pour certains, d’obstination parfois pour sortir de l’échec et du fatalisme. Ce film plein d’humour et de tendresse raconte leur vécu au sein du Collège Saint-Martin, cette école multiculturelle de la dernière chance, avec son directeur bienveillant et ses professeurs motivés.

Rappel constitutionnel

Rappelez-vous, nous sommes en 1971, au temps de la première réforme constitutionnelle qui allait donner naissance à la Communauté culturelle française de Belgique ; la Communauté française succède alors à la Communauté culturelle française avec des compétences étendues à d’autres aux matières dites « personnalisables » lors de réforme constitutionnelle de 1980. Elle devint Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) dans ses communications dès le 25 mai 2011, en restant l’une des trois communautés fédérées de Belgique. Elle exerce ses compétences sur le territoire de la région de langue française et de la région bilingue de Bruxelles-Capitale.

En 1988, les compétences des Communautés sont considérablement étendues par une nouvelle révision de la Constitution et par une loi spéciale :  l’enseignement est communautarisé, à l’exception de la fixation des limites d’âge de l’obligation scolaire, des conditions minimales d’octroi des diplômes et des pensions des enseignants ; en outre, les Communautés deviennent compétentes en matière d’aide à la presse écrite et de publicité commerciale pour la radio et la télévision.

Enfin, c’est lors de la 6ème réforme de l’Etat en 2011 que d’importants transferts de compétences sont opérés vers les régions, les communautés et, dans certains cas, la Commission communautaire commune (COCOM) dans le domaine de l’emploi, de la sécurité sociale, de la justice, de la politique de santé, de l’aide aux personnes, de la sécurité routière, etc., et le financement des entités fédérées est revu en fonction des transferts de compétences.
Ce sera l’accord de la Sainte-Émilie (19 septembre 2013) qui fera de la Fédération Wallonie-Bruxelles celle que l’on connaît aujourd’hui avec le transfert à la Région wallonne et, là où il y a lieu, à la Commission communautaire française (COCOF) l’exercice des nouvelles compétences qu’elle recevra en matière de santé et d’aide aux personnes.

(Source : Le Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP) et la Direction générale du Personnel et de la Fonction publique du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Retrouvez toutes les compétences actuelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Retrouvez toutes les infos sur lafete.cfwb.be 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •