POLITIQUE

Wallonie : sérieux manquements dans la gestion des inondations de juillet

bePress Photo Agency / BOURGUET

Une étude indépendante menée par la société suisse Stucky, en collaboration avec l’Université de Liège (ULiège), sur les inondations de la mi-juillet révèle des problèmes de communication entre les services et vers les citoyens. Elle constate l’absence d’un cadre légal interdisant la construction d’habitations dans les zones inondables (comme aux Pays-Bas et en Suisse) et des écarts d’investissements entre les communes, etc. Le ministre wallon, Philippe Henry (Ecolo, Climat, Infrastructures, etc.) promet d’en tirer des leçons pour améliorer la situation. La question de la protection civile n’a pas été traitée dans le cadre de l’étude. Le cdH demande l’audition des auteurs de l’étude par la Commission d’enquête parlementaire sur les inondations.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.