ENERGIE

Nucléaire : nouvelle demande de permis lancée pour la centrale au gaz de Vilvorde

La ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten et le PDG d’Elia Chris Peeters photographiés lors de la conférence de presse du 31 octobre annonçant les résultats de la première enchère du CRM. Deux projets de nouvelles centrales au gaz ont été retenus pour des subventions via le mécanisme de soutien CRM. Photo BELGA

Contrairement à ce qu’affirme la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen !), la sécurité d’approvisionnement en électricité de la Belgique est loin d’être garantie en cas de fermeture totale des 7 réacteurs nucléaires. Elle révèle qu’une nouvelle demande de permis a été lancée pour la construction de la centrale au gaz de Vilvorde, mais rien ne dit qu’elle sera cette fois couronnée de succès après l’échec de la première tentative. Par ailleurs, des inquiétudes demeurent sur les capacités d’importations venant de l’étranger. Un nouvel élément ressort du rapport : une demande de permis pour une nouvelle canalisation à haute pression de Fluxys pour alimenter la centrale au gaz des Awirs. Mais une telle procédure prend du temps en raison des recours. Le rapport de la ministre Van der Straeten ne souffle mot des émissions de CO2 des centrales au gaz, ni de la problématique de l’emploi.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.