ENTREPRISES

Filtration d’eau : la société eupenoise, Airwatec, fête ses 20 ans avec une croissance continue

Le personnel d'Airwatec est composé principalement d'ingénieurs. Crédit: Michel Douffet

Reprise dans le cadre d’un management buy out (MBO) par quatre associés, Aiwartec, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de filtres à eau et de filtrage d’air, a réalisé un chiffre d’affaires de 11,1 millions d’euros en 2022 contre environ 2,5 millions en 2002. Elle occupe aujourd’hui une trentaine de collaborateurs, alors qu’ils étaient 10 personnes, il y a 20 ans. Les dirigeants veulent désormais davantage développer l’activité liée à la filtration de l’air, soit en interne, soit via une acquisition.

Ce samedi 25 juin, la société Airwatec (pour Air and Water filtration Technologies) fêtera ses 20 ans sur le site d’Eupen (en communauté germanophone). Les dirigeants ont convié le personnel pour une journée d’animations dans une ambiance festive pour célébrer le chemin parcouru depuis la reprise de l’entreprise dans le cadre d’un Manangement buy out (MBO) de la business unit de la société NMC (Eynatten). Du chemin, l’entreprise en a fait et depuis sa reprise par quatre associés, notamment l’ingénieur industriel, Bruno Michel, l’entrepreneur, Marc Beyens ; le bachelier en commerce extérieur, Eric Simons et l’ingénieur industriel, Henri Mond. Pour réaliser l’opération, ils ont créé la holding, MiBeSiMo, reprenant les deux premières lettres du nom de famille de chaque associé. L’évolution d’Aiwatec durant ces 20 ans ressemble à une sucess story. « Durant les 5-6 premières années, nous avons travaillé à la stabilisation de l’activité, puis après, nous avons enregistré une croissance annuelle de 5 à 10%. En 20 ans, le chiffre d’affaires est passé d’environ 2,5 millions d’euros en 2002 à près de 11,1 millions d’euros en 2021. C’est une belle performance qui ne doit rien au hasard », résume Bruno Michel. Il y a 20 ans, Airwatec occupait 10 collaborateurs, aujourd’hui, elle en compte une trentaine.

Spécialiste de la filtration de l’eau et de l’air

Au début, présente uniquement en Belgique et en France, l’entreprise exporte près de 70% de sa production dans une quinzaine de pays (Allemagne, Espagne, France, Pays-Bas, etc.). Après avoir tenu les rênes opérationnelles de l’entreprise pendant 20 ans, Bruno Michel a passé la main au plus jeune de la bande, Eric Simons, depuis le 1er janvier dernier, tout en restant administrateur. Airwatec opère sur deux marchés : le marché de la filtration de l’eau en commercialisation sa production sous sa marque propre, Cintropur ou Cintroclear. Ces derniers sont des filtres qui permettent, non pas de potabiliser l’eau claire (réseau d’eau publique, eau de pluie, de source ou de puits), mais de la filtrer pour des usages domestiques (sauf de la boire ou pour préparer à manger, mais pour se laver par exemple), agricoles ou industriels. Il s’agit d’une filtration via du charbon actif ou via la stérilisation à l’ultra violet.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.