SANTE

Le pharmacien, premier conseiller santé pour la moitié des Belges

Même en temps de crise, les Belges priorisent clairement des conseils professionnels et personnalisés au prix, même si la moitié se montre réticente à aborder certains sujets en pharmacie. Près de la moitié (48 %) des personnes interrogées affirment ne pas oser discuter de certains problèmes en présence d’autres patients. C’est ce qu’il ressort d’une étude réalisée par la coopérative de pharmacies Multipharma, avec le bureau d’études de marché iVOX début octobre. Les résultats de cette première étude, que Multipharma ambitionne de mener chaque année afin d’avoir une idée précise des besoins spécifiques de ses patients, révèlent que les Belges attachent une grande importance aux conseils personnels et spécialisés. D’où aussi la fidélité des Belges envers leur pharmacien : 85 % ont une pharmacie habituelle.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.