ARMEMENT

Armement : la FN-Herstal prise dans un imbroglio politique belge et avec le Royaume-Uni

Les dirigeants de la FN-Herstal propulsés à la Une de l'actualité à l'insu de leur plein gré. BELGA

En réaction à un blocage au sein du Gouvernement fédéral belge qui empêche l’exportation de matériel militaire destiné à son arsenal nucléaire, le Royaume-Uni a suspendu une commande mitrailleuses portant sur plusieurs dizaines de millions d’euros adressée à la FN-Herstal. Cette dernière information a été révélée par nos confrères de Business AM. Les Ecologistes sont pointés du doigt par plusieurs responsables politiques, accusés d’être à l’origine du blocage. Ses représentants ne réagissent pas, car le dossier est délicat. Plusieurs dizaines d’emplois sont en jeu. L’entreprise d’armement se refuse à tout commentaire, mais le ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus (MR) est sorti du bois au regard des montants en jeu précisant que les négociations sont toujours en cours pour la signature du contrat de commande des mitrailleuses. Au niveau fédéral, on assure qu’aucune décision n’a encore été prise sur la demande d’exportation du matériel militaire vers le Royaume-Uni.

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.