COVID-19

Les députés UE souhaitent plus de transparence sur les politiques vaccinales de l’Union

  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parlementaires européens réclament que les accords d’achat, les tarifs et les données sur les essais soient rendus publics. En outre, afin de lutter contre la désinformation et l’hésitation vaccinale, le Parlement européen estime que l’UE doit mieux communiquer. Les députés européens exigent que la Commission européenne révèle qui négocie les achats de vaccins en son nom. Ils lui rappellent qu’elle devrait publier les accords d’achat passés avec les fournisseurs de vaccins et inclure les détails sur les investissements publics et le coût des vaccins, et rendre publique toute violation de contrat.

Dans une résolution adoptée ce jeudi par 458 voix pour, 149 contre et 86 abstentions, le Parlement européen en appelle à une législation afin de rendre les procédures de recherche, d’achat et de distribution des vaccins contre le COVID-19 plus transparentes. Cela permettrait aux députés de contrôler de façon efficace les politiques vaccinales de l’UE. En même temps, la Commission devrait discuter de façon plus ouverte de ces politiques avec les citoyens.

Le grand public doit avoir plus d’informations; cela augmentera leur confiance dans les vaccins et dans l’investissement de l’UE qui a permis de fournir des vaccins en un temps record, et gratuitement pour les citoyens de l’Union.

Après le vote, la présidente de la commission des pétitions, Dolors Montserrat (PPE, ES) a tenu à souligner que : « La stratégie de l’UE concernant les vaccins contre le COVID-19 est la bonne approche pour lutter contre la pandémie. Toutefois, les pétitions démontrent que certains citoyens sont hésitants vis-à-vis de la vaccination ».  Et de poursuivre : « C’est pourquoi nous devons être plus transparents concernant la manière dont les vaccins contre le COVID-19 sont développés, acquis et distribués. Pour que la stratégie soit un succès, le grand public doit avoir plus d’informations; cela augmentera leur confiance dans les vaccins et dans l’investissement de l’UE qui a permis de fournir des vaccins en un temps record, et gratuitement pour tous les citoyens de l’Union. »

Lutter contre la désinformation

Afin de renforcer la transparence, les députés européens exigent que la Commission révèle qui négocie les achats de vaccins en son nom. Elle devrait publier les accords d’achat passés avec les fournisseurs de vaccins et inclure les détails sur les investissements publics et le coût des vaccins, et rendre publique toute violation de contrat. Les députés estiment que davantage d’informations pourraient aider à lutter contre l’hésitation et la désinformation concernant les vaccins, et que les entreprises pharmaceutiques devraient également publier des données et des rapports détaillés sur les essais cliniques.

Vacciner le monde

Les députés souhaitent que les futurs contrats de l’UE en matière de vaccins rendent ces derniers plus accessibles dans le monde entier, en tant que bien public mondial. L’UE devrait aider les pays tiers à lutter contre le COVID-19 et à accélérer la vaccination en surmontant les goulets d’étranglement de la production. Les entreprises pourraient par exemple transférer leur technologie (via le groupement d’accès aux technologies contre le COVID-19 de l’OMS), et les pays pourraient contribuer davantage au dispositif COVAX. L’UE devrait également développer une stratégie vaccinale mondiale et publique qui traite la question de la distribution équitable dans le monde.


  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  
  •