POLITIQUE COMMUNALE

Seraing : le bourgmestre Francis Bekaert (PS) cède l’écharpe maïorale plus tôt que prévu à Déborah Géradon (PS)

La future bourgmestre de Seraing, Déborah Géradon aux côtés du président du PS liégeois, Frédéric Daerden. Crédit L-Post / Philippe BOURGUET

Lors de son discours de présentation de vœux aux forces vives de Seraing, Francis Bekaert (PS) a annoncé qu’il présidera le conseil communal du 13 février prochain pour la dernière fois. Le futur ex-bourgmestre de la Cité de fer estime qu’il est temps pour lui de se retirer pour être plus disponible pour sa famille et ses amis. Mais il a aussi évoqué des dossiers douloureux qui ont fait du tort à sa ville et son parti. On pense ici notamment au dossier du projet Cristal Park qui fait aujourd’hui l’objet d’une instruction judiciaire et dans lequel la Ville s’est portée partie civile. Il va passer le flambeau à l’échevine Déborah Géradon (PS), laquelle arrive en deuxième position après lui en termes de voix de préférence lors des dernières élections communales de 2018. Elle avait obtenu 4.449 voix et contre 4.635 voix pour Francis Bekaert. La future bourgmestre est adoubée par le président du PS liégeois, Frédéric Daerden et prend l’ascendant sur sa présumée concurrente, Laura Crapanzano/PS (2.010 voix aux élections de 2018). Cette évolution réduit encore un peu plus l’influence de l’ancien député-bourgmestre Alain Mathot (PS) à Seraing et l’ambition qui lui est prêtée de revenir un jour aux affaires (après sa condamnation par la justice à 5 ans d’inéligibilité pour corruption passive). Car tout porte à croire que Déborah Géradon sera tête de liste pour les communales de 2024 et candidate-bourgmestre…

Vous voulez lire la suite de cet article ?

Cet article premium est réservé à nos abonnés.

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous.

Pas encore abonné ? Abonnez-vous à L Post pour lire la suite et accéder à de nombreux autres contenus exclusifs.